publicite

Actualité

publicite
Gamepad PlayStation 5 : une durée de vie étonnamment courte des mini-sticks ?
Écrit par Guillaume 01-03-2021

Depuis la sortie de la PlayStation 5, quelques utilisateurs semblent se plaindre de la durée de vie de certains composants… iFixIt pointe du doigt les mini-sticks de la DualSense.

Commercialisée le 12 novembre dernier en Amérique du Nord et au Japon puis, une semaine plus tard dans le reste du monde, la PlayStation 5 est une incontestable réussite technique. Sony est parvenu à concevoir une machine puissante, relativement compacte et globalement très bien optimisée avec une chauffe et des nuisances sonores contenues. Sur ce dernier point, un premier « souci » a été relevé par différents usagers seulement quelques semaines après la sortie de la console. En effet, au cœur du système de refroidissement on retrouve un ventilateur pour lequel Sony a été obligé de négocier avec plusieurs fournisseurs. Hélas, les ventilateurs ne sont pas exactement équivalents et, pour le même débit d’air, certains sont plus bruyants que d’autres.

Récemment, un second problème est venu troubler la douce quiétude d’un produit qui doit faire avec des pénuries quasi constantes du fait d’une demande élevée / d’une pénurie importante sur certains composants. Certains utilisateurs ont remarqué que la fameuse manette DualSense – l’une des fiertés de Sony – dispose de mini-sticks que l’on va qualifier de « fragiles ». Il a ainsi été signalé des « problèmes de dérive » : il s’agit de mouvements fantômes opérés par l’électronique de la manette alors que le mini-stick semble, en lui-même, parfaitement immobile.

Spécialiste des démontages / remontages et tests en tout genre, le site iFixIt s’est penché sur la question et pour ses experts, les problèmes n’ont rien de surprenant. En effet, Sony aurait utilisé certains éléments connus pour leur manque de fiabilité à long terme. Ainsi, après un laps de temps plus ou moins long, les ressorts chargés du maintien du mini-stick dans sa position neutre se fatiguent et ne sont plus capables de remplir leur tâche. iFixIt s’est même « amusé » à calculer le temps moyen avant panne. Il ressort de leurs calculs que les éléments utilisés par Sony tomberont en panne au bout de 139 à 209 jours à raison de deux heures de jeu quotidiennes.

En effet, les potentiomètres utilisés par Sony – les Alps Alpine RKJXV – disposent d’une durée de vie approximative de 2 millions de cycles. Or, un jeu type Call of Duty: Modern Warfare (2019) implique de réaliser 120 rotations par minute en moyenne. Pour atteindre les 2 millions de cycles, il « suffirait » donc de 16 666 minutes, soit à peu près 278 heures. À partir de là, à raison de 2 heures par jour, on obtient les « seulement » 139 jours. L’utilisation de jeux un peu moins exigeants qu’un FPS nerveux permet d’améliorer un peu ce bilan : iFixIt évoque alors 80 rotations par minute et un résultat d’environ 209 jours. Un peu court tout de même pour une manette de jeu.

Cela dit, le principal reproche d’iFixIt concerne les difficiles réparations sur une manette comme la DualSense. Les experts du site ont déjà tiré à boulets rouges sur Apple ou Microsoft par le passé : ils pointent ici du doigt les 16 soudures employées par Sony pour fixer les potentiomètres mis en cause. Il est clair que ça ne simplifie par leur remplacement !

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1