publicite

Actualité

publicite
Plus de 20 Go de données confidentielles dérobées à Intel
Écrit par Guillaume 10-08-2020

À croire que le sort s’acharne sur Intel, même si la société américaine nie qu’il soit question d’un piratage.

Il y a quelques jours, un certain Till Kottmann a publié une information que l’on va qualifier de fâcheuse pour Intel. Basé en Suisse, le consultant en sécurité explique effectivement via Twitter (compte depuis suspendu) que le géant américain aurait été la victime d’un vol de données. Till Kottmann indique que sa source – un hacker souhaitant bien sûr garder l’anonymat – serait parvenu à pénétrer des serveurs d’Intel au cours du mois dernier. Il aurait donc profité des failles des systèmes de sécurité du groupe pour s’infiltrer et dérober des données… beaucoup de données. En effet, au-delà de la seule prouesse technique, c’est surtout l’ampleur de la « fuite » qui risque de causer du tort à Intel.

Capture du contenu des documents dérobés à Intel © ZDNet

Till Kottmann évoque actuellement une quantité de données de l’ordre de 20 Go et, non sans humour, parle d’un « Exconfidential Lake Platform Release ». Parmi les données dérobées, il se trouverait de nombreux schémas à usage strictement interne de chipsets, mais aussi de processeurs de la marque. On évoque également les firmwares de plusieurs CPU Tiger Lake, de nombreux outils de développement, des roadmaps diverses et quantités de matériels sans doute moins sensibles comme des documents marketing. Till Kottmann précise cependant que ces premières informations ne sont que le début des révélations, il y aurait bien d’autres documents « dans la nature ».

Forcément embarrassé, Intel a fait parvenir un communiqué sur la question : « Nous enquêtons sur la situation. Les informations semblent provenir du centre de ressources et de conception d’Intel, qui héberge des données destinées à être utilisées par nos clients, nos partenaires et d’autres parties qui se sont inscrits pour y accéder. Nous pensons qu’une personne y ayant accès a téléchargées et partagées les données en question ». De fait, Intel se refuse à parler de piratage, voire d’effraction sur ses serveurs. L’action reste toutefois malveillantes et pour le moins gênante alors qu’Intel a déjà connu des mois difficiles avec le report de son processus de gravure 7 nm entraînant une chute remarquable du cours de son action.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1