Vous n'êtes pas connecté...
Connexion au site
Thème : 
Langue : français

Conférence GeForce Beyond : NVIDIA présente le futur de ses cartes graphiques, modèle RTX 4090 en tête de liste

Vignette
Écrit par Guillaume
Date de publication : {{ dayjs(1664035211*1000).local().format("L").toString()}}

NVIDIA avait pris rendez-vous avec tous les passionnés de matériel informatique : ils n’ont pas été déçus par les annonces assez délirantes de Jensen Huang, le patron de la société.

Grand messe NVIDIA consacrée aux nouveautés technologies de la société américaine, la GPU Technology Conference (GTC) était à ne pas rater cette année. En ouverture, le cofondateur et P.-D.G. – Jensen Huang – a effectivement occupé la scène au travers d’une keynote pré-enregistrée qui lui a permis de présenter les orientations futures de sa société. Il a notamment été question d’informatique dans le cloud, d’intelligence artificielle et de robotique, mais, plus près de nous, il a surtout été question de cartes graphiques. Après Intel et en attendant AMD, l’heure est clairement aux grandes manœuvres sur ce segment de marché.

Pour NVIDIA, la nouvelle génération est placée sous le signe d’Ada Lovelace, férue de mathématique, l’Anglaise est généralement considérée comme l’auteur du premier programme destiné à être exécuté par une machine ce qui fait d’elle le premier programme au monde. Une illustre figure pour quelque chose de finalement beaucoup plus trivial : une nouvelle génération de cartes graphiques. Les GeForce RTX série 4000 ont donc été annoncées et présentées par Jensen Huang. Enfin, au moins trois modèles de la gamme.

Il a ainsi surtout été question du fer de lance de la nouvelle série, la GeForce RTX 4090, un véritable monstre qui abrite en son sein le GPU AD102 et ses 76,3 milliards de transistors pour un maximum de 18 432 cœurs CUDA. Attention cependant, la version du GPU intégrée à la RTX 4090 n’est pas « complète » et ne propose « que » 16 384 cœurs CUDA, lesquels sont épaulés par 24 Go de mémoire vidéo en GDDR6X à 21 Gbps pour aboutir à une terreur du côté des performances. Peu avare de superlatifs, NVIDIA n’hésite pas à dire qu’elle est entre 2 et 4 fois plus puissante que la GeForce RTX 3090, déjà extrêmement performante.

La carte s’accompagnera d’une nouvelle version de la solution de super-échantillonnage assisté par l’intellligence artificielle, le DLSS 3, qui doit permettre d’offrir des performances inégalées dans les jeux compatibles : il est ainsi question de tripler la vitesse d’animation d’un jeu comme Cyberpunk 2077 et de doubler celle de Flight Simulator, sans crainte d’activer les options de ray tracing. Au lancement de la carte, on parle d’au moins 35 jeux et outils en mesure d’exploiter le DLSS 3. Un lancement justement qui doit intervenir le 12 octobre prochain au prix de… c’est là que les choses se compliquent nettement : 1 599 dollars qui devraient se traduire par 1 800 – 1 900 euros de notre côté de l’Atlantique.

Bien sûr, la carte ne sera pas la seule représentante de la nouvelle gamme NVIDIA et Jensen Huang a, dans la foulée, annoncé la sortie de la GeForce RTX 4080 16 Go et de la GeForce RTX 4080 12 Go. Il s’agira de versions sensiblement moins puissantes que le fer de lance de la série, mais on devrait encore être nettement au-dessus des équivalents GeForce RTX 3000. Ces cartes devraient toutefois se faire attendre un peu plus longtemps : leur disponibilité n’est pas prévue avant novembre, sans plus de précision. Il ne faut pas non plus s’attendre à des tarifs réellement accessibles puisque la première sera à 1 199 dollars et la seconde à 899 dollars. Pour des cartes sensiblement moins onéreuses, il faudra attendre les annonces de GeForce RTX 4070 / RTX 4060, possiblement au CES 2023 début janvier à Las Vegas.