publicite

Actualité

publicite
Intel Architecture Day 2021 : Alder Lake et la promesse de CPU x86 novateurs
Écrit par Guillaume 27-08-2021

Avant la fin de l’année, les processeurs Alder Lake devraient offrir à Intel une occasion de revenir au premier plan.

Il y a quelques jours, Intel a organisé un événement dont il est maintenant coutumier, l’Intel Architecture Day. Au travers de multiples présentations, conférences et schémas, l’objectif est de revenir sur les principales nouveautés à venir pour la firme américaine. Cette année toutefois, comme il avait été contraint de le faire l’an passé, la pandémie de Covid-19 impliquait un événement en distanciel, moins massif, plus réduit dans ses dimensions… mais clairement pas dans ses intentions.

En effet, du côté des processeurs, Intel avait bien l’intention de mettre l’accent sur la gamme Alder Lake, la douzième génération de processeurs Intel, dont la sortie est aux dernières nouvelles toujours calée pour la fin de cette année. Notons toutefois d’emblée que cette sortie se fera en plusieurs étapes et que seul le fer de lance Alder Lake devrait véritablement être disponible au cours de l’automne 2021. Des modèles milieu et entrée de gamme ainsi que d’autres variantes ne devraient pas être commercialisées avant 2022. Sans doute une manière d’étaler la production d’un processeur qui s’annonce complexe.

Avec Alder Lake, Intel a effectivement décidé de recourir à l’architecture bigLITTLE mise en place il y a déjà quelques années par ARM notamment. Dans le cas d’Intel, cela se traduira sur le haut de gamme par une combinaison de 8 cœurs « pleine puissance » ou performances cores, comme l’Américain les baptise lui-même, et de 8 cœurs plus « économiques » ou efficient cores pour reprendre la terminologie d’Intel. Les performance cores sont des modèles Golden Cove qui se veulent « wider, deeper, smarter » que les précédents Cypress Cove : Intel n’évoque rien de moins que 19% d’instructions par cycle en plus à fréquence égale. On parle aussi d’un système de prédiction de branche plus précis et de davantage de décodeurs pour l’unité dédiée.

Bien sûr, les 8 efficient cores ne sont pas en reste. Baptisés Gracemont, ils semblent considérablement plus efficaces que les anciens Skylake : Intel indique que les performances sur un seul cœur sont en hausse de 40% à consommation identique.  Mieux, en utilisation en cluster, Intel n’hésite pas à évoquer +80% de performances à consommation égale ! Bien sûr, cette combinaison 8+8 sera celle du premier Alder Lake commercialisé, le haut de gamme. Par la suite, l’architecture bigLITTLE devrait permettre à Intel d’être particulièrement flexible dans la composition / la disponibilité de ses CPU.

Comme vous pouvez le voir sur la diapositive ci-dessus, il est déjà dans les plans d’Intel de distribuer trois grandes gammes. Le segment desktop sera l’occasion d’un nouveau socket, le LGA1700 et disposera des CPU les plus puissants bien sûr. Sur le segment mobile, Intel va utiliser un boîtier BGA Type 3 : le TDP sera logiquement plus faible (entre 28 et 45 Watts) et la voilure sera un peu réduite du côté des performance cores, on parle déjà d’un maximum de 6 cœurs Golden Cove et 8 cœurs Gracemont. Enfin, sur le segment ultra mobile, le boîtier sera encore plus compact – un BGA Type 4 – avec un TDP bien plus faible (7 à 28 Watts) et plus que 2 cœurs Golden Cove, toujours épaulés par 8 Gracemont.

Un programme très alléchant pour ce qui pourrait bien être le retour d’Intel face aux Ryzen d’AMD. On attendant cependant la réponse de ce dernier, Intel compte bien reprendre un certain avantage et nous donne déjà rendez-vous fin-octobre pour des informations encore plus complètes.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1