publicite

Actualité

publicite
Patch 1.05 : Cyberpunk 2077 fonctionnel sur les CPU dépourvus d’AVX
Écrit par Guillaume 21-12-2020

Après plus de sept ans de développement et d’annonce diverses, Cyberpunk 2077 a été commercialisé le 10 décembre dernier… mais de multiples bugs entachent sa sortie.

Un simple coup d’œil sur les innombrables publicités dans la rue ou à la télévision suffit pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène jeu vidéo de cette fin d’année 2020, Cyberpunk 2077. Développé par les Polonais de CD Projekt RED, le jeu mélange d’action et de RPG était attendu par des dizaines de milliers de joueurs à travers le monde et si pour beaucoup, le résultat est remarquable, d’autres doivent faire face à des bugs multiples, voire des plantages purs et simples… et nous ne parlons pas ici des monstrueux problèmes rencontrés sur les premières versions des consoles PlayStation 4 et Xbox One où le jeu est à la limite du praticable. Non, même sur un PC relativement moderne, Cyberpunk 2077 peut être « compliqué ».

Ainsi, avant même la sortie, CD Projekt RED avait-il envoyé une très grosse mise à jour aux testeurs – presque 50 Go – afin de revenir sur certains problèmes. Reste que depuis le 10 décembre, les équipes de CD Projekt RED continuent à travailler très dur afin de trouver des solutions aux multiples soucis. Le patch v1.04 a ainsi été publié dès le lendemain de la sortie afin d’améliorer la stabilité générale du jeu et des problèmes de cohérence / fonctionnement sur certaines quêtes. Les quêtes sont aussi au cœur de la nouvelle mise à jour – le patch v1.05 – qui a été déployée en fin de semaine dernière. Des problèmes de déclenchement ou de suivi de ces missions trouvent leur solution alors que des soucis plus « visuels » sont également corrigés.

Plus grave, CD Projekt RED a enfin résolu un problème inquiétant quant aux processus de validation internes du studio sur un tel projet. En effet, depuis la sortie du jeu, divers utilisateurs PC ont remonté des problèmes liés à leur processeur. Ainsi, les détenteurs de Ryzen 4 ou 6 cœurs ne pouvaient exploiter le simultaneous multithreading – ou SMT – de leur processeur. De fait, ils devaient supporter des performances nettement inférieures à ce qu’ils étaient en droit d’attendre de leur machine. Dans un autre registre, les utilisateurs équipés avec un processeur ne prenant pas en charge les instructions AVX étaient confrontés à un problème très « direct » : à la fin du prologue, le jeu plantait systématiquement sans qu’il soit possible d’espérer une autre issue après rechargement de la partie.

Le studio a résolu le problème en supprimant purement et simplement l’utilisation des instructions AVX qui ne devaient de toute façon pas avoir un impact énorme dans la mesure où le jeu était entièrement jouable durant tout le prologue, même sur les processeurs concernés. Si CD Projekt RED a réagit finalement assez vite – on parle d’à peine une semaine – à ce problème, une question se pose malgré tout : comment ces deux défauts ont-ils pu passer au travers des phases de tests sur de multiples configurations ?

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1