publicite

Actualité

publicite
Loot boxes : les jeux vidéo devront en mentionner la vente en Europe
Écrit par charon 19-04-2020

Les loot boxes ou « coffres à butin » sont des objets virtuels présentés sous forme de coffres dans les jeux vidéo. Leur contenu est inconnu et ils peuvent être payants. Désormais, leur vente devra être signalée sur les jaquettes de jeux vidéo vendus en Europe.

Loot boxes : un achat optionnel
On peut comparer les loot boxes à des pochettes surprises. Depuis quelques années, elles sont devenues l’un des meilleurs moyens pour les studios de pousser les joueurs à dépenser de l’argent supplémentaire. Autrefois, ce concept était flou et la présence des loot boxes n’était pas mentionnée lors de la vente des jeux (sur les pages des sites d’achat ou bien sur la jaquette).

Mais la situation vient de changer, car ce 13 avril 2020 le PEGI (Pan European Game Information) a annoncé dans un communiqué qu’une mention obligatoire devra apparaître dans un encart dédié, afin d’informer les consommateurs sur la présence d’items à contenus aléatoires payants. Il ne s’agit pas d’un pictogramme, mais d’une nouvelle ligne à intégrer sur la jaquette, bien qu’un pictogramme sera inséré pour avertir les joueurs quand un jeu incite à dépenser de l’argent réel.

exemples de pictogrammes PEGI

Un concept similaire aux jeux de hasard

Selon le PEGI, les loot boxes peuvent avoir un but esthétique ou fonctionnel dans le jeu. Les joueurs payent avant de savoir ce que contient la pochette surprise, c’est donc une forme d’achat assez particulière. Acheter une loot box peut donc donner un avantage dans le jeu grâce à l’acquisition de nouvelles armes, de nouvelles compétences ou à une augmentation des performances du personnage. Ces avantages payants déclenchent toutefois une sorte d’hostilité de la part de nombreux joueurs pour qui la loi du plus riche s’applique.

Par ailleurs, on pourrait comparer ce type de dépense aux jeux de hasard. Les jeux d’argent, même sur le meilleur casino en ligne, font dépenser des sommes réelles aux consommateurs. Il existe alors des risques financiers, mais aussi des risques pour la santé des joueurs. Outre les potentielles dettes, jouer à des jeux de hasard peut engendrer une dépendance qui a pour conséquence un isolement du joueur, puis l’anxiété et la dépression dans le pire des cas.

Ainsi, la similitude des loot boxes avec les jeux de hasard donne lieu à des controverses. En Belgique, par exemple, ces items « surprise » ont été totalement interdits.

Une indication qui concerne tout type de monnaie

La décision du PEGI concerne bien sûr les loot boxes achetées avec de l’argent réel, mais aussi celles qui sont financées avec de la monnaie virtuelle. Ainsi, la PEGI contre en amont les diverses manières de contourner cette nouvelle disposition.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1