publicite

Actualité

Pour la première fois, le champion du monde de StarCraft 2 n’est pas Coréen
Écrit par Guillaume 05-11-2018

Figure de proue du sport électronique, le jeu de stratégie temps réel StarCraft 2 est ce que l’on peut appeler une spécialité coréenne. Enfin, depuis ces derniers jours, ce n’est plus tout à fait exact : pour la première fois depuis que le tournoi existe, c’est un « non-coréen » qui a remporté les championnats du monde.

L’amour de la Corée du Sud pour le jeu de stratégie temps réel n’est pas une nouveauté, mais c’est avec la sortie de StarCraft premier du nom – en 1998 – qu’il prend une forme caractéristique. Le jeu de Blizzard a connu un vif succès au pays du Matin calme, mais c’est devenu une véritable passion avec le développement du sport électronique. Plus vite et de manière beaucoup plus impressionnante que partout ailleurs dans le monde, des équipes se sont montées, des mécènes se sont affichés et des tournois ont été organisés. Plus fort que tout, il y a même eu des retransmissions télévisées alors que l’eSport était encore balbutiants en Europe.

Sans surprise, la sortie de StarCraft 2 en juillet 2010 a été accueillie avec faste par les Sud-coréens qui ont très rapidement adopté le nouvel opus même son ancêtre garde une place particulière dans le cœur des joueurs et reste, vingt ans après sa sortie, très joué dans le pays. De son côté, Blizzard a logiquement fait évolué ses tournois et autres classements vers la suite afin de soutenir ses ventes. Ainsi, en octobre 2010, le Global StarCraft 2 League est mis en place  et les StarCraft 2 World Championship Series sont organisées deux ans plus tard. En 2014, à l’occasion de sa troisième saison, ce tournoi devient le plus important de toute la communauté StarCraft 2.

Signe de la domination sud-coréenne sur le jeu, tous les vainqueurs, tous les finalistes et l’écrasante majorité des demi-finalistes / quart de finalistes  des différentes éditions sont sud-coréens. Cette année pourtant c’est un Finlandais – Serral – qui a remporté le tournoi ! Un autre non-coréen – Special – est d’ailleurs parvenu à se hisser parmi les huit meilleurs. S’il est un peu tôt pour parler de fin de règne pour la Corée du Sud, ce léger renouveau n’est pas pour déplaire… en particulier aux joueurs du reste du monde !

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1