publicite

Actualité

Seagate aussi vise les 40 To… mais dès 2023 !
Écrit par Guillaume 28-10-2017

Réponse du berger à la bergère ! Quelques jours après la publications par Western Digital d’informations concernant les progrès enregistrés par sa technologie MAMR, voici que Seagate sort lui aussi de sa torpeur. L’Américain soutient toujours une technologie concurrente – l’HAMR – qui ne l’empêche pas de viser une capacité similaire. Sur le papier, il parviendra au 40 To avec deux ans d’avances sur Western Digital.

Alors que l’on pensait la cause entendue et les SSD en passe de faire disparaître les disques durs, voilà que – coup sur coup – Western Digital et Seagate nous prouvent ces bons vieux disques durs ont encore de la ressource. Il faut dire que dans le même temps, le renchérissement de la mémoire a limité la progression des SSD qui stagnent côté capacités. Ces d’ailleurs en jouant sur cet aspect espace de stockage que les constructeurs traditionnels refont parler d’eux.

En effet, malgré une réactivité et des taux de transfert bien meilleurs que ceux des HDD, les SSD ne peuvent rivaliser niveau capacité. Même si les prix se sont considérablement réduits, il faut encore débourser plus ou moins 300 euros pour dénicher un SSD de 1 To. Une capacité qui ferait se gondoler le moindre disque dur puisque pour ces mêmes 300 euros, Seagate et Western Digital tapent plutôt dans les 8 To voire les 10 To ! Vous comprenez que les obsessionnels du stockage privilégient encore les HDD.

Il y a peu, Western Digital a évoqué ses progrès futurs en matière de stockage en parlant de sa technologie MAMR. Aujourd’hui, Seagate joue sa propre partition qui se base sur une technologie, l’HAMR. Rappelons que derrière cet acronyme se cache une technique nécessitant un laser et l’échauffement du support à plus ou moins 500°C. Seagate annonce qu’il maîtrise de mieux en mieux sa technologie et annonce avoir commencé à livrer des prototypes – plus de 40 000 – à ses partenaires. L’idée est bien sûr de leur permettre de tester le produit et son intégration dans leurs solutions.

En retard sur son calendrier initial, Seagate a revu sensiblement les choses et estime qu’une première production de disques à usage commercial devrait être organisée dès l’année prochaine. Courant 2019, Seagate devrait distribuer une version 20 To de son disque dur et l’Américain estime qu’il sera dans les clous pour commercialiser des disques de 40 To dès 2023… soit deux petites années avant Western Digital. Qui des deux sera vraiment le premier à franchir la ligne ? Affaire à suivre.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1