Vous n'êtes pas connecté...
Connexion au site
Thème : 
Langue : français

Microsoft souligne que la dernière mise à jour Windows 11 peut bloquer l’écran de connexion

Vignette
Écrit par Guillaume
Date de publication : {{ dayjs(1663344057*1000).local().format("L").toString()}}

Les mises à jour de Windows 11 se suivent et ne se ressemblent pas avec quelques problèmes avec la dernière update facultative alors, attention.

Dans quelques semaines, Microsoft devrait proposer la prochaine mise à jour majeure de son système d’exploitation, la 22H2. En attendant, l’éditeur continue bien sûr de déployer ce qu’il nomme des mises à jour cumulatives pour la version actuelle, la 21H2. Problème, cela ne se passe pas toujours exactement comme les développeurs l’avaient prévu. Ainsi, en ligne depuis le 25 août dernier, la mise à jour facultative estampillée KB5016691 semble devoir contenir un bug pour le moins handicapant.

Heureusement, la chose ne provoque rien de dangereux et même si vous êtes affecté, vous ne risquez ni perte de données ni crashs du système. De plus, le problème ne semble pas toucher les usagers qui utilisent un compte local. En effet, comme Microsoft lui-même l’a confirmé, le bug est lié au premier démarrage sur un compte nouvellement créé par l’usager. Dans ce cas de figure, il est possible que l’écran de connexion ne fonctionne tout simplement pas durant quelques minutes. Il n’y a pas de délai précis, mais au-delà de ces quelques minutes, le problème doit se résoudre de lui-même et ne plus jamais se manifester pour ledit compte.

Nous l’avons dit, comme l’explique Windows Latest, ce bug ne semble pas toucher les comptes locaux, pas plus qu’il n’affecte les comptes associés à un domaine Active Directory ou Azure Active Directory comme c’est souvent le cas en entreprise.

Enfin, Microsoft précise qu’une « solution d’urgence » est déjà en place. Elle fonctionne au travers du « système de restauration de problème connu », une fonctionnalité de Windows spécialement conçue pour résoudre ces problèmes de correctif défectueux. Microsoft explique par ailleurs dans le détail la marche à suivre en cas de problème avec cette mise à jour facultative : tout est précisé sur cette page du support technique de l’éditeur.