Vous n'êtes pas connecté...
Connexion au site
Thème : 
Langue : français

Arc Alchemist : Intel détaille les performances de ses solutions mobiles haut de gamme

Vignette
Écrit par Guillaume
Date de publication : {{ dayjs(1656518410*1000).local().format("L").toString()}}

En attendant la présentation des modèles pour PC « de bureau », Intel compare ses Arc A730M et A770M aux GeForce RTX 3050 Ti et RTX 3060.

Publié il y a seulement quelques jours, le premier test indépendant d’une carte graphique Arc A380 nous avait déçu, c’est rien de le dire. Certes, Intel n’a jamais prétendu que sa solution graphique serait de nature à bouleverser la hiérarchie du PC gaming, mais nous ne nous attendions tout de même pas à découvrir une carte incapable de tenir tête à une pourtant très modeste GeForce GTX 1650… une carte que NVIDIA distribue depuis plus de deux ans et dont l’architecture n’a rien de neuf. On se consolera en se disant qu’Intel a certainement dans l’idée de distribuer l’A380 à tout petit prix. Enfin, c’est à espérer.

Il est aussi à espérer que les modèles A5xx et A7xx seront plus puissants afin que les joueurs puissent enfin envisager autre chose que le sempiternel duel entre GeForce et Radeon, entre NVIDIA et AMD. À ce sujet et même si Intel ne parle pas encore de cartes graphiques pour PC desktop, il vient de présenter des informations assez détaillées sur les déclinaisons mobiles de ses plus puissants GPU. Relayées par WCCFTech, les informations en question sont officielles. Communiquées par Intel, elles engagent évidemment l’Américain, mais sont aussi à voir comme un élément de communication du géant de l’électronique : il faut attendre des tests indépendants pour démêler le vrai du simple discours marketing.

Intel précise que l’Arc 770M est basé sur un GPU ACM-G10 en version « complète » (32 Xe-Cores, 4 096 ALUs, 32 unités ray tracing). Il est cadencé à 1,65 GHz et s’appuie sur 16 Go de GDDR6 avec bus 256-bit. Si l’A730M reprend le même GPU, il s’agit d’une version « incomplète » (24 Xe-Cores, 3 072 ALUs, 24 unités ray tracing) cadencée à 1,1 GHz et épaulée par « seulement » 12 Go de GDDR6 sur bus 192-bit. Deux cartes graphiques qu’Intel a donc opposées à deux modèles de chez NVIDIA via quatre ordinateurs portables : Arc A770M – Portable de pré-production (Core i9-12900HK, 16 Go DDR5-4800) ; Arc A730M – Portable de pré-production (Core i7-12700H, 16 Go DDR5-4800) ; RTX 3060 – MSI Pulse GL66 (Core i7-11800H, 16 Go DDR4-3200) ; RTX 3050 Ti – MSI ROG Zephyrus M16 (Core i7-11800H, 16 Go DDR4-3200)

Les tests réalisés par Intel ont porté sur une ribambelle de jeux comme pour prouver tout à la fois le comportement gamer de ces solutions graphiques, mais aussi leur aisance en face de n’importe quel titre. Histoire que la chose soit plus lisible pour tous, WCCFTech a compilé tous les résultats dans un tableau en faisant ressortir les deux « duels » imaginés par Intel. On remarque ainsi que l’Arc A730M prend un avantage en moyenne de 13% sur la GeForce RTX 3050 Ti alors que l’Arc A770M déborde la GeForce RTX 3060 d’environ 12%. Des résultats intéressants donc qui ne doivent toutefois pas masquer une différence notable, les solutions Intel utilisaient un TGP bien plus élevés que les GPU NVIDIA :

  • Intel Arc A770M (120 – 150 W)
  • Intel Arc A730M (80 – 120 W)
  • NVIDIA RTX 3060 (85 W Max-Q)
  • NVIDIA RTX 3050 Ti (60 W Max-Q)

Avant de se réjouir et d’encenser Intel, il sera donc important de vérifier si à TGP plus ou moins égal, les écarts de performances se maintiennent. Ce n’est sans doute pas la moins important, il faudra aussi surveiller la disponibilité et la tarification des portables équipés en A730M / A770M. Enfin, gardons à l’esprit que le retour d’Intel sur le marché du GPU dédié se fait avec un certain retard. Dans sa comparaison, l’Américain oppose ainsi ses GPU qui ne sont pas encore disponibles à des solutions NVIDIA commercialisées depuis déjà un an. La réponse du promoteur des GeForce ne se fera sans doute pas attendre.