publicite

Actualité

publicite
PCI Express 5.0 et les promesses de SSD à plus de 12 Go/s de débit
Écrit par Guillaume 27-12-2021

La révolution PCI Express 5.0 doit permettre de doper les performances des cartes graphiques de prochaine génération… mais aussi de SSD tout proches de nous.

Le 4 novembre dernier, Intel a commercialisé sa 12e génération de processeurs, Alder Lake. Avec cette nouvelle plateforme, le géant américain a introduit une architecture hybride qui a beaucoup fait parler d’elle, mais il a aussi introduit diverses nouveautés technologiques afin de moderniser l’ensemble de sa plateforme. Ainsi, la prise en charge de la mémoire vive DDR5 n’est pas sans poser quelques problèmes du fait d’une disponibilité assez faible des barrettes. L’autre grande nouveauté est la prise en charge du PCI Express Gen 5 pour aller un peu plus loin encore que le PCIe 4.0.

Sur Alder Lake, seul le processeur est en mesure de gérer le PCIe 5.0, au travers de seize lignes dédiées. Même le chipset le plus haut de gamme de la nouvelle plateforme – le Z690 – est limité au PCIe 4.0 et du côté d’AMD, il faudra vraisemblablement attendre la second trimestre 2022, au mieux, pour voir débouler des processeurs compatibles avec cette nouvelle norme. Pour autant, le CES 2022 de Las Vegas qui doit ouvrir ses portes le 5 janvier prochain devrait être l’occasion de voir quantités de nouveaux appareils compatibles PCIe 5.0.

Pour les cartes graphiques, il faudra sans doute attendre encore quelques mois, mais le monde du SSD est en ébullition. Ainsi, ADATA a déjà présenté deux prototypes de SSD M.2 en PCIe 5.0, les Nighthawk et Blackbird, des unités de stockage au format 2280. Le premier est conçu autour d’un contrôleur Silicon Motion SM2508 quand le second adopte l’InnoGrit IG5666 : le Nighthawk vise ainsi des débits de l’ordre de 14 Go/s et 12 Go/s, respectivement en lecture et en écriture séquentielle. On est très loin devant les solutions PCIe 4.0 les plus rapides (environ 7 à 7,5 Go/s). Le Blackbird sera un peu plus lent, mais à 10 Go/s en écriture séquentielle, il reste une véritable fusée.

De son côté, Samsung annonce la sortie prochaine du PM1743 qu’il devrait présenter au cours du CES. Plutôt destiné au monde de l’entreprise, le SSD adopte deux formats différents selon les besoins : l’E3.S en 3 pouces ou le plus classique boîtier 2,5 pouces. Samsung évoque la présence d’un nouveau contrôleur – logique – mais ne donne aucune référence. Le Sud-coréen précise en revanche que les débits envisagés en lecture séquentielle sont de 13 Go/s en adéquation avec les annonces d’ADATA. Les choses sont plus surprenantes pour l’écriture séquentielle, Samsung annonçant « seulement » 6,6 Go/s.

Samsung souligne que cela représente tout de même entre 1,7 et 1,9 fois les performances du PM1733, le modèle que ce PM1743 doit remplacer. Il précise que la mémoire embarquée est de la flash V-NAND TCL V6 sur 128 couches avant d’évoquer la possibilité d’atteindre 2,5 millions d’IOPS en lecture aléatoire et encore 250 000 IOPS en écriture aléatoire. Enfin, Samsung a indiqué que plusieurs capacités seront commercialisées depuis des modèles de 1,92 To jusqu’à des versions de 15,36 To. La production de masse devrait démarrer au cours du premier trimestre 2022, en phase avec la sortie estimée des premiers serveurs basés sur le nouveau / futur processeur Sapphire Rapids d’Intel.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1