publicite

Actualité

publicite
Windows 11 aurait tendance à brider les performances des performances AMD
Écrit par Guillaume 11-10-2021

Sans surprise, la sortie de Windows 11 n’est pas de tout repos pour Microsoft… et certains utilisateurs, notamment chez les possesseurs de plateformes AMD.

Présenté pour la première fois le 24 juin dernier, Windows 11 est officiellement disponible depuis le 5 octobre. Jamais un système d’exploitation Microsoft – ou autres d’ailleurs – n’est arrivé aussi vite sur le marché après sa première « sortie publique ». Une sortie accélérée sans doute liée au travail réalisé en amont par Microsoft et à la relative proximité de Windows 11 avec son prédécesseur, Windows 10. Pour autant, les choses ne sont pas « parfaites » et Microsoft doit faire face à quelques couacs.

L’un des plus importants et des plus gênants concerne sans aucun doute, les notables soucis de performances évoqués par les détenteurs de processeurs signés AMD. Avant même la sortie du système d’exploitation, certains d’entre eux avaient été déçus de voir que Microsoft « boudait » leur processeur : en effet, les Ryzen de série 1000 sont tout simplement incompatibles avec Windows 11. Nous le savons depuis déjà plusieurs mois et malgré les remarques, les critiques, Microsoft n’a pas changé son fusil d’épaule.

Plus gênant encore, même des processeurs Ryzen de dernière génération comme la série 5000 rencontre des problèmes avec Windows 11. Il serait ici question d’un bridage des performances particulièrement notable sur les jeux vidéo. Plusieurs utilisateurs ont ainsi remonté une baisse pouvant aller jusqu’à 10 – 15 %. Un souci qui n’est heureusement pas ignoré par AMD, lequel a rapidement reconnu la chose évoquant principalement deux éléments. En premier lieu, AMD note une augmentation de la latence du cache L3, jusqu’à 3x selon les configurations. Cette latence trop importante a un impact de 3 à 5% sur les performances en applicatif et jusqu’à 10 – 15 % dans les jeux donc.

AMD a identifié un second problème qu’il décrit comme une « mauvaise gestion de l’UEFI CPPC2 » : une fonctionnalité qui doit théoriquement permettre d’identifier les meilleurs cœurs d’un processeurs, ceux qui sont capables de fonctionner aux fréquences les plus élevées. L’idée est alors de répartir la charge en fonction de ces fréquences pour profiter de meilleures performances. AMD précise que ce souci  a un impact sur les « applications sensibles aux performances d’une ou de quelques threads » et concerne plus particulièrement les processeurs dotés de plus de 8 cœurs / 65 W de TDP.

Après AMD, c’est Microsoft qui a reconnu les deux problèmes. AMD s’est donc fendu d’un petit communiqué de presse pour clarifier la position des deux entreprises : « AMD sait que certains utilisateurs ayant installé la version initiale de Windows 11 sur les systèmes équipés de processeurs AMD compatibles pourront / seront susceptibles de noter un impact sur les performances de certaines de leurs applications. AMD et Microsoft ont identifié deux problèmes sur lesquels les deux sociétés travaillent étroitement pour proposer les mises à jour correctives adaptées comme détaillé ici ». Patience donc, des correctifs devraient être déployés avant la fin du mois d’octobre.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
1

Sébastien
samedi 23 octobre 2021

Microsoft et AMD ont publié respectivement une mise à jour permettant de corriger ces problèmes de performances:

- 21 octobre 2021 : version KB5006746 (build du système d’exploitation 22000.282)

La mise à jour KB5006746 est disponible via Windows Update.

Elle peut-être téléchargée et installée manuellement via le site Catalogue Microsoft Update ci-dessous:

2021-10 Aperçu de la mise à jour cumulative pour Windows 11 pour les systèmes x64 (KB5006746)

 

- AMD Ryzen™ Chipset Driver Release Notes (3.10.08.506)

La mise à jour est disponible en bas de la page.

Elle est également disponible sur DriversCloud.com:

https://www.driverscloud.com/fr/services/GetInformationDriver/74846-127005/amd-amd-chipset-software-31008506exe

 

1