publicite

Actualité

publicite
Les infos techniques se précisent autour de Windows 11 : connexion Internet obligatoire, déploiement de DirectStorage…
Écrit par Guillaume 27-06-2021

Microsoft livre petit à petit toutes les informations les plus importantes autour de Windows 11 qui devrait sortir très rapidement… au moins pour les membres du programme Insiders.

L’événement de présentation de Windows 11 du 24 juin n’aura pas été riche de beaucoup d’enseignements dans la mesure où la plupart des informations avaient déjà « fuitées ». Il aura au moins été l’occasion de faire le point sur tout ce que nous savions et sur les principaux changements visuels du nouveau système d’exploitation. Est-ce à dire que Windows 11 ne sera qu’une refonte graphique de peu d’envergure de Windows 10 ? Non, évidemment que non, même si les choses devraient arriver par étapes successives et s’étirer sur le long terme.

En premier lieu, Microsoft a confirmé les recommandations techniques pour faire fonctionner Windows 11. On se souvient qu’au lancement de Windows 10, ces dernières n’avaient pas changé d’un iota par rapport à celles demandées pour Windows 8. Par la suite seulement, l’espace de stockage nécessaire avait été réévalué. Plus important encore, feu Windows 10X devait avoir besoin de moins de puissance encore pour être fonctionnel. Avec Windows 11, les choses sont sensiblement différentes. Voici ce que demande Microsoft pour son nouvel OS :

Processeur : 1 gigahertz (GHz) ou supérieur avec au moins 2 cœurs sur un processeur compatible 64-bit ou un SoC (système sur une puce)
RAM : 4 gigabyte (GB)
Espace de stockage : 64 Go ou davantage
Firmware système : Compatible UEFI et capable du Secure Boot
TPM : Trusted Platform Module (TPM) version 2.0
Carte graphique : Compatible avec DirectX 12 ou supérieur et dotée de pilotes WDDM 2.0
Affichage : Compatible 720p, profondeur de couleur de 8 bits
Connexion Internet :  Windows 11 Home nécessite une connexion Internet et un compte Microsoft pour compléter l’installation.

Toutes les éditions de Windows 11 nécessitent un accès Internet pour réaliser les mises à jour et pour certaines fonctionnalités.

On remarque d’emblée que les processeurs x86 « basiques » ne sont plus reconnus, il faut nécessairement un modèle 64-bit. En revanche, les exigences restent assez faibles avec deux cœurs minimum et une fréquence d’au moins 1 GHz. L’autre nouvelle importante est la nécessité de disposer d’une connexion Internet active pour l’installation du système d’exploitation et d’un compte Microsoft. Après avoir incité les utilisateurs a adopté ce compte pour stocker les clés produits de ses logiciels, Microsoft passe donc la seconde, au moins sur la version Home de Windows 11.

Précédemment, Microsoft avait évoqué l’arrivée des applications Android sur le Windows Store. L’opération nécessitera la technologie Intel Bridge afin de faire fonctionner les apps sur les processeurs que l’on retrouve dans nos PC. Bonne nouvelle toutefois puisque la chose ne sera pas limitée aux seuls processeurs Intel : on voyait mal Microsoft se couper ainsi de tout un pan du marché, mais les journalistes de The Verge ont obtenu la confirmation que cela serait fonctionnel aussi bien sur processeurs Intel qu’AMD ou ARM. Ces derniers CPU ne devraient d’ailleurs pas avoir besoin de cette étape de transition via Intel Bridge, mais Microsoft n’a pas détaillé le cas de ces machines ARM,

Enfin, l’un des points les plus décevants de cet événement aura sans doute été le manque d’informations sur les performances de Windows 11. Inutile de se le cacher, il faudra sans doute attendre encore un peu. Reste que Microsoft a tout de même mis l’accent sur la technologie DirectStorage dont on perçoit plus particulièrement l’intérêt dans les jeux. Il s’agit effectivement de permettre à la carte graphique d’accéder directement aux données d’un jeu sans que le CPU ne s’en mêle avec, bien sûr, des gains de temps et de ressources à la clé.

Microsoft détaille les avantages du DirectStorage

DirectStorage devrait considérablement accélérer l’accès aux données, mais alors qu’il était aussi attendu sur Windows 10, Microsoft a revu ses plans : DirectStorage ne sera fonctionnel que sur Windows 11. Il faudra aussi que le GPU prenne en charge le DirectX 12 Ultimate API ce qui restreint la chose aux solutions graphiques les plus modernes : NVIDIA GeForce RTX série 2000, GeForce RTX série 3000 et AMD Radeon RX série 6000. Enfin, côté périphérique de stockage, il s’agit d’exploiter des SSD NVMe d’au moins 1 To. Oui, tout cela est très sélectif.

Enfin, dernière information intéressante du jour, si Microsoft n’a toujours pas annoncé de date de lancement officiel pour Windows 11, ce dernier devrait être disponible en téléchargement dès la semaine prochaine… pour les membres du programme Insiders qui feront alors office de testeurs du système d’exploitation.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1