publicite

Actualité

publicite
Fuite chez Intel : le 10 nm sur les CPU de bureau pour cette année
Écrit par Guillaume 15-04-2020

Les réseaux sociaux se font l’écho d’une possible fuite chez Intel : une fuite qui marquerait enfin l’arrivée des processeurs 10 nm sur le segment desktop.

Le passage à la gravure 10 nm aura clairement été un véritable chemin de croix pour Intel. Un chemin qui reste d’ailleurs encore long pour la firme américaine, même si les choses semblent – enfin – évoluer dans le bon sens. En mai dernier, Intel détaillait ses intentions pour 2019, 2020, 2021 et même 2022. Il y était alors question du passage au 7 nm dès l’an prochain (2021) alors que la fin de cette année serait effectivement dédié au 10 nm. Si l’on en croit les documents obtenus par un utilisateur Weibo, il semblerait que la chose se confirme et qu’Intel envisage rien de moins que le lancement de cinq produits gravés en 10 nm pour le second semestre 2020.

Selon ces documents internes relayés notamment par Tom’s Hardware, Intel aurait donc en projet le lancement de processeurs dits desktop en 10 nm, la fameuse architecture Alder Lake. Ce ne serait toutefois pas le seul lancement d’envergure pour Intel qui envisage aussi la mise sur le marché de l’architecture Tiger Lake (des processeurs basse consommation d’abord pensés pour les PC portables), la commercialisation de ses cartes graphiques dédiées baptisées DG1 et le lancement de l’architecture Ice Lake qui concerne les CPU Xeon à destination des serveurs. Rappelons que l’architecture Alder Lake se caractérise notamment par la présence d’une part de huit cœurs Willow Cove / Golden Cove et d’autre part de huit cœurs Tremont / Gracemont, moins puissants, mais davantage économie en énergie.

Si des processeurs 10 nm sont déjà au catalogue d’Intel depuis plusieurs mois, la fin d’année 2020 marquerait donc un passage plus franc, plus massif vers cette finesse de gravure avant un basculement plus rapide vers le 7 nm. Reste que les choses sont encore compliquées pour le géant américain qui envisage aussi de poursuivre le déploiement de processeurs en 14 nm. L’architecture Rocket Lake est ainsi dans les plans de la firme afin d’apporter, par exemple, la prise en charge PCI-Express 4.0 déjà déployée chez AMD. Les choses ne sont jamais simples chez Intel.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1