publicite

Actualité

publicite
Tim Sweeney : fin des exclusivités Epic Games Store si Steam revoit ses commissions
Écrit par Guillaume 01-05-2019

Le patron du studio Epic Games serait prêt à renoncer aux contrats d’exclusivité avec les éditeurs si Steam décide de réduire ses commissions sur les ventes de jeux.

Depuis quelques semaines, l’offensive menée par Tim Sweeney au travers de l’Epic Games Store s’est traduite par la signature de plusieurs contrat d’exclusivités – temporaires – avec certains des plus gros studios / éditeurs du secteur. Les jeux en question – on vous en dit plus au travers de ce lien – se trouvent alors exclusivement sur l’Epic Games Store pour une durée de six à douze mois et ne sont donc plus disponibles sur Steam par exemple. Heureusement, toutes les précommandes enregistrées sur le numéro du jeu vidéo PC ont été honorées, mais cela n’empêche pas certains joueurs de traîner un peu les pieds à l’idée d’avoir certains jeux d’une licence sur Steam et d’autres sur l’Epic Games Store comme cela peut être le cas avec la franchise Metro et, bientôt, la série Borderlands.

Ces contrats d’exclusivité constituent la figure de proue de la campagne anti-Steam lancée par Tim Sweeney. Le PDG d’Epic Games critique en particulier la politique tarifaire de Steam : il ne souhaite pas que les jeux soient proposés moins chers sur la plateforme, mais plutôt que celle-ci reverse une part plus importantes aux développeurs en réduisant ses commissions évaluées pour l’heure à 30% alors que l’Epic Games Store se contente de 12%. Certains joueurs se sont depuis posé la question : et si Steam acceptait de réduire ses commissions, Epic Games stopperait-il sa quête d’exclusivité… Via Twitter, Tim Sweeny a clairement répondu par l’affirmative.

Mieux, si Valve acceptait que Steam pratique des commissions laissant 88% des revenus à tous les développeurs, Epic Games ne se contenterait pas de stopper les exclusivités, il envisagerait de mettre ses propres jeux – dont le fameux Fortnite sans doute – sur la plateforme de Valve. À voir donc si Gabe Newell et Valve vont continuer à faire la sourde oreille alors que l’on attend un quelconque commentaire face à cette concurrence nouvelle sur un marché qui a rapporté très gros – pendant de nombreuses années – à Steam.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1