publicite

Actualité

Samsung, Hynix et Micron : une entente sur les prix de la mémoire ?
Écrit par Guillaume 25-11-2018
Vignette
Ram

Si les contours de l’affaire sont encore assez flous, les autorités chinoises semblent particulièrement remontées contre trois des plus importants fabricants de mémoire vive au monde. Ainsi, Samsung, Hynix et Micron sont-ils accusés de s’être entendus sur les prix pratiqués et, ainsi, être à l’origine de l’importante hausse des tarifs.

Notamment évoqué par le Financial Times et depuis repris par toute la presse, l’affaire fait grand bruit. Fin mai, les autorités chinoises ont diligenté une importante enquête visant les trois géants des puces mémoire : les Coréens Samsung Electronics et SK Hynix ainsi que l’Américain Micron Technology. La procédure visait dans un premier temps à étudier une possible situation de monopole de la part de ces entreprises. Citant le directeur du bureau antitrust de Chine – Wu Zenghou – le Financial Times précise que « l’enquête a fait d’importants progrès » et que « des preuves accablantes ont été mis au jour ».

À en croire certains éléments de l’enquête, l’entente entre les trois géants aurait essentiellement porté sur les prix de vente. Elle aurait début dès 2016 et expliquerait la très forte croissance des prix de la mémoire vive sur l’année 2017 : environ +47% alors même que les progrès réalisés sur les processus de fabrication auraient dû entraîner un tassement des prix. Officiellement, cette augmentation des prix était liée à la très forte augmentation de la demande ce que ne croît pas le bureau antitrust de Chine. Lui voit plutôt la preuve d’une entente entre ces trois géants qui pèse à eux seuls près de 95% du marché de la mémoire.

Il n’est d’ailleurs pas surprenant de voir que l’enquête émane de Chine alors que les tensions entre Pékin et Washington sont au plus haut. La mémoire vive est un secteur sur lequel la Chine aimerait voir ses champions nationaux prendre une dimension nouvelle. On pense notamment à Fujian Jinhua, une entreprise soupçonnée par les autorités américaines d’avoir dérobé des brevets déposés par Micron Technology. Si l’on en croit le Financial Times, l’entreprise américaine et les deux coréennes pourraient se voir infliger des amendes records : il est question de 2 milliards de livres sterling chacune.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1