publicite

Actualité

Bientôt (enfin) une baisse des prix de la mémoire vive ?
Écrit par Guillaume 01-08-2018

Selon plusieurs sources, différents fabricants de puces de mémoire ont mis en service de nouvelles unités de production. À terme, cela devrait enfin permettre de retrouver des tarifs sensiblement plus « normaux » sur le marché des barrettes mémoire pour nos PC. Tarifs que nous n’avons plus connus depuis maintenant près d’un an alors que la demande en puces mémoire ne cesse d’augmenter. Prenez votre mal en patience, cela ne devrait toutefois pas être perceptible avant l’année prochaine.

Depuis le milieu de l’année 2017 et plus encore le premier semestre 2018, plusieurs composants informatiques clés connaissent des hausses tarifaires importantes. Alors que nous sommes habitués à l’adage « attends un peu, ça va baisser », ce n’était plus du tout le cas pour les achats de cartes graphiques et de barrettes mémoires. Les premières voyaient leur prix augmenter considérablement suite à l’explosion de la demande des cryptomineurs : ces derniers avaient besoin de GPU puissants pour miner toujours plus de « cryptos », mais le cours de ces monnaies virtuelles s’étant calmé, la demande en GPU a retrouvé un cours plus normal.

Côté mémoire vive, la donne est sensiblement différente. Tout d’abord, il ne s’agit pas d’un épi-phénomène, mais bel et bien d’une tendance de fond. Que l’on parle des PC de bureau, des machines dédiées aux joueurs, de tablettes ou de smartphone, les besoins en puces mémoire progressent de manière quasi exponentielle. Tous les appareils intègrent des quantités toujours plus importantes de mémoire et le marché des puces mémoire n’a jamais été autant sous pression. La demande explose alors que les principaux constructeurs n’ont pas pu / voulu faire progresser leurs chaînes de production. Logiquement, plus de demande pour une offre stable, les prix s’envolent.

Le site DigiTimes précise toutefois que ce temps de vaches maigres pourrait enfin s’achever. Nos confrères évoquent la mise en service de nouvelles unités de production chez Fujian Jin Hua et Innotron Memory. De son côté, Micron aurait sensiblement augmenté ses capacités afin de prendre davantage de parts de marché : une stratégie payante puisque la société détiendrait presqu’un quart du marché. De quoi largement faire réfléchir le numéro un du secteur, Samsung. Le Sud-coréen aurait considérablement accru les capacités de son usine de Pyeongtaek focalisée sur les très demandées puces pour mobile. L’un dans l’autre, si tout cela se confirme, l’offre en puces mémoires devrait détendre le marché et provoquer une baisse de prix dès le premier semestre 2019. Affaire à suivre !

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1