publicite

Actualité

Meltdown / Spectre : Intel ne mettra pas à jour certains anciens processeurs
Écrit par Guillaume 09-04-2018

S’il a mis un point d’honneur à répondre aussi vite que possible aux menaces engendrées par les failles Meltdown / Spectre, Intel semble devoir se limiter à des processeurs relativement récents. Comme en témoigne la dernière roadmap du constructeur, les processeurs de génération Penryn et Yorkfield seraient complètement exclus de ce vaste programme de mise à jour.

Il y a de cela quelques jours, Intel a donc clarifié sa position quant aux mises à jour de microcode que le fondeur a été contraint de mettre en place après la révélation des failles Meltdown / Spectre. Très mauvais coup de pub pour Intel, ces problèmes de sécurité n’ont pas été évidents à corriger et de nombreuses rumeurs ont indiqué que cela ne se ferait pas sans casse pour la société américaine. Aujourd’hui, il semble qu’Intel ait plutôt limité les dégâts en particulier côté délais. En effet, la réponse est arrivée assez vite… au moins pour les processeurs les plus récents car la question des générations précédentes tardait à trouver une réponse.

Intel Sandy Bridge

La nouvelle roadmap du fabricant permet de clarifier les choses. Ainsi, comme l’expliquent nos confrères d’Hardware.fr, les processeurs Lynnfield et Clarkdale à destination des particuliers disposent d’un microcode que le fondeur qualifie de « en production ». Nous n’avons pas encore d’idée exacte du déploiement effectif, mais pour les Core i7-870 de 2009 ou les Core i5-670 de 2010 – pour ne citer que deux exemples – les choses devraient vite rentrer dans l’ordre. Les choses se compliquent nettement pour les puces plus anciennes. Les générations Penryn et Yorkfield, avec des Core 2 en socket LGA775 par exemple, ne connaîtront aucune mise à jour.

Intel explique avoir stoppé tout développement pour ces puces et se justifie en précisant que la micro-architecture de ces puces limite considérablement le danger représenté par Meltdown / Spectre. Il ajoute que du fait de leur âge, ces processeurs ne sont plus aussi exposés qu’autrefois : ils sont souvent utilisés dans des environnements fermés. Notons au passage que les derniers processeurs annoncés il y a seulement quelques jours par Intel ne sont pas d’emblée protégés contre ces failles : ils auront aussi besoin d’être patchés, mais le correctif est d’ores et déjà disponible.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1