publicite

Actualité

MACH.2 : et Seagate promet des disques durs ultra rapides
Écrit par Guillaume 30-03-2018

Plutôt que de surenchérir une fois de plus dans le domaine de la capacité de stockage, Seagate a profité de l’OCP Summit pour faire la démonstration de sa nouvelle technologie destinée à considérablement booster les performances enregistrées par les disques durs traditionnels… sans pour autant vraiment concurrencer les SSD.

À plusieurs reprises, le constructeur Seagate a déjà évoqué une nouvelle technologie pour ses disques durs. D’abord baptisée multi-actuator, celle-ci a depuis été renommée et à l’OCP Summit, Seagate ne parlait plus que de MACH.2. L’idée est évidemment d’insister sur les promesses de cette technologie : un accroissement notable des performances en lecture et, dans une moindre mesure, en écriture. Seagate évoque ainsi un débit soutenu de 480 Mo/s. grâce à l’utilisation de deux blocs de têtes de lecture (ou actuator) quand les modèles actuels n’en emploient qu’un. Les deux blocs peuvent bouger de manière indépendante et ainsi toucher des zones éloignées sur les plateaux du disque dur. De fait, on assiste à un quasi doublement des performances.

Comme le soulignent nos confrères de Hardware.fr, cette nouvelle technologie se doit de prouver sa fiabilité. L’utilisation de deux actuator n’est pas chose aisée, mais Seagate semble maîtriser son innovation. Ainsi, le constructeur a évoqué au cours de l’OCP Summit une fiabilité en nette hausse : une seule tête de lecture / écriture serait capable de transférer des données pendant 6000 heures de manière fiable. Seagate avance une équivalent à 3,2 Po de données alors qu’il parlait précédemment de seulement 2 Po. Sachant qu’un actuator contient plusieurs têtes, on reste nettement au-dessus de tous les besoins en la matière.

En revanche, Seagate se montre moins disert sur trois sujets très importants. Le constructeur n’entre par exemple pas dans le détail des performances en écriture. Pourtant, on sait qu’elle fera appel à un laser venant porter le support entre 400 et 700°C. De plus, nous n’avons aucune information quant au surcoût de cette technologie par rapport à un actuactor simple. Enfin, Seagate reste silencieux sur la date disponibilité des premiers disques équipés de la sorte. Il faudra s’armer d’encore un peu de patience.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1