publicite

Actualité

publicite
Intel annonce le passage au 100% UEFI et la mort du BIOS pour 2020
Écrit par Guillaume 25-11-2017

Petit à petit, Intel entend faire disparaître les BIOS auxquels nous sommes habitués depuis des années par l’UEFI. La phase de transition que nous connaissons actuellement et où cohabitent les deux systèmes – BIOS et UEFI donc – ne peut évidemment constituer une fin en soi. Intel a prévu d’y mettre un terme et ne plus du tout prendre en charge les BIOS à partir de 2020. Plus que deux à trois ans donc.

C’est une petite révolution dans le monde de la micro-information en général et du PC en particulier. Le BIOS – pour Basic Input Output System – accompagne les utilisateurs de micro-ordinateurs IBM-PC et compatibles depuis plus de 30 ans. Il a vu toutes les évolutions de nos machines et a toujours été le garant de leur bon fonctionnement. Le BIOS, c’est ce petit bout de code stocké dans la mémoire morte de toute carte mère et qui intègre les fonctions les plus basiques de votre PC : identification des périphériques de base, prise en charge du microprocesseur et de la mémoire notamment.

Force est de reconnaître que le BIOS tel que nous le connaissons accuse son âge. Certaines sociétés ont tenté de le moderniser un peu en lui greffant des interfaces plus graphiques gérables à la souris. Seulement voilà, pour Intel et quelques autres grandes sociétés de la micro-informatique, le BIOS n’est plus suffisant. Réunies au sein de l’UEFI Forum, des sociétés comme AMD, American Megatrends, Apple, Dell, HP, Intel, IBM, Insyde, Microsoft et Phoenix Technologies ont donc imaginé le standard UEFI, pour Unified Extensible Firmware Interface. Aujourd’hui, ce standard est de plus en plus utilisé et, pour des questions de compatibilité, il cohabite souvent avec le vieillissant BIOS.

Cette cohabitation est une charge de travail supplémentaires pour les responsables de l’UEFI Forum et Intel a, le premier, annoncé son intention de rompre définitivement avec le BIOS. En octobre dernier, Brian Richardson d’Intel a précisé qu’à partir de 2020, la société ne prendrait plus en charge QUE l’UEFI, faisant donc complètement l’impasse sur ce bon vieux BIOS. Relayés par Hardware.fr, les propos de Brian Richardson sont sans ambiguïté et comme le soulignent nos confrères, cette décision pourrait bien ne plus permettre l’installation et le démarrage de certains vieux OS au premier rang desquels de vieilles distributions Linux, les DOS et autres Windows 32-bits.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1