publicite

Actualité

Global Foundries : plus de 10 milliards de dollars pour une usine 7 nm
Écrit par Guillaume 14-10-2017

Chaque nouvelle génération de matériels informatiques se doit de mettre à mal la précédente pour justifier le renouvellement des machines qu’il s’agisse de micro-processeurs, d’ordinateurs personnels ou de smartphones. Mais ces progrès technologiques nécessitent des investissements toujours plus lourds comme en témoigne l’interview du PDG de Global Foundries qui chiffre à plus de 10 milliards de dollars la construction d’une usine dernier cri de composants électroniques. 10 milliards, rien de moins.

La « guerre technologique » que se livrent les principaux acteurs du marché des semi-conducteurs implique une fuite en avant perpétuelle pour tenter de prendre l’ascendant sur ses concurrents. Ainsi, des sociétés comme AMD, Intel ou Samsung évoquent souvent le passage à une nouvelle finesse de gravure pour leurs composants. Cette finesse se rapporte à la technologie mise en place pour produire des wafers, ces galettes de silicium sur lesquelles sont gravés les processeurs par procédé lithographique. Ladite finesse se mesure en nanomètres et à l’heure actuelle, on parle surtout de 10, 12 ou 14 nm… Enfin, plus pour très longtemps.

En effet, AMD qui met l’accent sur ses processeurs Ryzen a d’ores et déjà évoqué un passage à une finesse de gravure de 12 nm au cours de l’année prochaine. Le fondeur envisagerait même la commercialisation d’une seconde mouture de son micro-processeur dès l’année 2019… dans une finesse de gravure de 7 nm. Pourquoi une telle fuite en avant ? Pour une raison finalement toute simple : un wafer étant un espace limité, plus la finesse de gravure est importante et plus on peut graver de processeurs sur une même galette et, forcément, si on en produit davantage à quantité de matière égale, on se fait davantage d’argent.

Problème, le déploiement d’un nouveau procédé de gravure ne se fait pas en claquant des doigts. À nos confrères de VentureBeat, Sanjay Jha a même tenté de chiffrer ces investissements pharaoniques. Le PDG de GlobalFoundries – partenaire principal d’AMD – ne s’est pas montré catégorique dans ses estimations, mais il a tout de même évalué la construction d’une nouvelle usine pour la gravure en 7 nm à « plus de 10 milliards de dollars ». Sanjay Jha est même allé un peu plus loin en évoquant le processus de gravure en 5 nm : une telle usine coûterait encore plus cher, 14 à 18 milliards de dollars. Des investissements particulièrement lourds et une prise de risque importante pour ces sociétés.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1