publicite

Actualité

publicite
Atom C2000 : Intel évoque un bug embarrassant
Écrit par Guillaume 07-03-2017

Les industriels redoublent d’efforts et d’imagination pour nous faire croire que leurs produits sont toujours meilleurs que ceux des autres. Pourtant, les efforts d’Intel en la matière viennent d’être entachés par la découverte d’un défaut qui n’est pas sans rappeler le fameux bug des Pentium, au milieu des années 90. Ses Atom C2000 peuvent carrément empêcher le bon fonctionnement des solutions dans lesquelles il est présent. Fâcheux.

Comme le rapportent nos confrères de NextInpact, Intel a tenté de sauver les meubles en évoquant le problème dès le mois de janvier, avant que ses partenaires ne puissent l’ébruiter eux-mêmes. Le fondeur de Santa Clara publiait alors une mise à jour du PDF présentant les Atom C2000 dans laquelle il revient sur le défaut baptisé AVR54. Un défaut « mineur » puisque selon les informations publiées par Intel un « système [hébergeant l’Atom C2000] peut être dans l’incapacité de démarrer ou peut s’arrêter ».

Hélas, Intel ne rentre pas davantage dans les détails et précise simplement qu’une solution a été trouvée en interne et qu’elle peut-être déployée. Mais il ne dit ni comment, ni à quel coût laissant un peu ses partenaires gérer la crise seuls. Ainsi, Synology a été l’un des premiers à réagir. Le spécialiste du NAS s’est fendu d’une notice d’informations dans laquelle il explique que le risque de rencontrer un quelconque problème est rare.  Le constructeur explique que même en cas de panne, il n’y aurait aucun risque pour les données hébergées sur le NAS.

Synology DS1815+

Synology se veut donc rassurant et histoire de montrer qu’il prend le problème très au sérieux, le constructeur annonce prolonger la garantie des NAS concernés. Les DS415+, DS1515+, DS1815+, DS2415+, RS815(RP)+ et RS2416(RP)+ sont tous équipés d’un Atom C2538. Ils profiteront d’une prolongation d’un an de leur garantie. Synology explique que ces produits n’enregistrent toutefois pas de taux de retour anormal malgré les mois de commercialisation.

NextInpact a contacté d’autres sociétés parmi lesquelles NetGear, Asustor ou encore QNAP. Si les deux derniers expliquent ne pas utiliser les Atom C2538, NetGear mène actuellement une enquête sur ses produits concernés. Gageons que d’autres sociétés feront prochainement le même type d’enquêtes pour évaluer les conséquences de ce mini-scandale.

publicite
ActuGaming Gamesplanet Gamoniac YouPass

Commentaires
0

1