Vous n'êtes pas connecté...
Connexion au site
Thème : 
Langue : français

Nanar ou pas Nanar 2

Vignette
Écrit par serapheen
Date de publication : {{ dayjs(1453913294*1000).local().format("L").toString()}}

La semaine dernière, je me suis permis de défendre un film que je considère culte et qui est souvent sujet de belliqueuses discussions. Mais en abordant le concept de nanar, je me suis rendu compte que ce terme pouvait porter à confusion. Alors en effet, pourquoi n’ai-je pas pensé à vous offrir dans un premier temps une définition du mot plutôt que de chercher à me faire l’avocat de la porte des étoiles ?
Réponse : J’y ai pas pensé !!!
Rectifions le tir alors.

Nanar est un terme employé pour désigner un mauvais film qui va amuser le spectateur de par sa médiocrité. Je sais il y en à beaucoup, mais, il faut aussi faire la part des choses. Effectivement, tout mauvais film amusant n’est pas un nanar. L’exemple le plus évident me semblent être ces choses complètement What the fuck que la chaîne SyFy nous offre le dimanche après-midi. Donc une fois pour toute, non, « Sharknado » ou encore « Megashark vs. Crocosaurus » ne sont pas des nanars, mais bien des mauvais film.

Téléfilm même ! Car oui, le terme « nanar » ne s’applique de manière logique qu’aux films cinématographiques. Revenons encore une fois sur un autre long-métrage qui n’est pas un mauvais film du tout : l’inénarrable « Iron Sky ». Ce film est une comédie réalisée, montée et interprétée de façon ridicule volontairement . Tout transpire le faux et l’exagéré mais cela ajoute à la qualité de ce film qui, avouons-le, ne manque pas d’humour et dont les dialogues sont devenus cultes pour certains.

Mais résumons un peu : un nanar c’est un mauvais film, mais, qui est amusant grâce à sa nullité. Cela entend que le spectateur prend plaisir à le regarder malgré sa qualité. Mais alors, plus familièrement, un navet, c’est quoi ? Et bien un navet… C’est un très mauvais film.
Les avis sont quasiment les mêmes : « DragonBall : Evolution » est un navet. Une réalisation bancale, des acteurs qui surjouent de manière effroyable, des effets spéciaux douloureux pour les yeux et surtout, la revisite d’une licence adulée qui au final ne parvient qu’à blesser ses fans. Mais alors comment peut-on reconnaître un vrai nanar quand on en voit un ?

Cet article est à prendre avec des pincettes. L’humour est une chose très subjective. Alors de manière simple, qualifier un film de nanar est en somme très relatif à la perception que le spectateur aura de telle ou telle oeuvre. C’est un mot que l’on utilisait déjà au XIXème siècle pour désigner des tableaux ou des oeuvres littéraires médiocres. Mais ce qu’un individu trouvera médiocre, un autre en fera son Graal. Jetez un œil à « Starcrash – Le choc des étoiles ». Il s’agit du « Star Wars » italien avec David Hasselhoff dans le rôle du Jedi ! (Absolument authentique)

En conclusion, chacun trouve midi à sa porte. Les mauvais films amusants il y en a énormément et qui sait, peut-être que l’un d’entre vous a aimé « DragonBall : Evolution ». Qui sommes-nous pour lui jeter la pierre ? Je suis un des rares idiots à penser que « Super Mario Bros. » (le film) est un nanar puisque je ris toujours en le regardant. Mais si vous voulez en débattre n’hésitez pas car après tout c’est un public entier qui fit, fait, ou fera d’un film un nanar ou pas.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=56003.html
(Sérieusement allez-voir !)