Vous n'êtes pas connecté...
Connexion au site
Thème : 
Langue : français

La mémoire CAMM pour remplacer la SO-DIMM dans nos ordinateurs portables

Vignette
Écrit par Guillaume
Date de publication : {{ dayjs(1674406841*1000).local().format("L").toString()}}

Notamment poussée par Dell, la mémoire CAMM semble cumuler plusieurs avantages pour s’imposer.

Acronyme de small outline dual in-line memory module, la SO-DIMM semble avoir toujours fait partie de nos vies d’utilisateurs d’ordinateurs portables et c’est vrai qu’à l’échelle de l’informatique personnelle, elle semble être là depuis la nuit des temps. En réalité, c’est au cours des années 90 que la bascule de la SIMM vers la DIMM s’est opérée et, avec elle, l’émergence de la SO-DIMM. En effet, les barrettes de mémoire DIMM étaient trop longues et donc trop encombrantes pour trouver leur place dans des portables que tous les industriels cherchaient à rendre le moins encombrant possible. Logiquement, la SO-DIMM est apparue et a ensuite suivi les évolutions de sa grande sœur pour passer de la SDR à la DDR puis, de nouveautés en nouveautés, jusqu’aux DDR4 et DDR5… mais c’est peut-être là que l’histoire va s’arrêter pour des barrettes que certains fabricants ne semblent plus avoir en odeur de sainteté.

Ainsi, l’Américain Dell pousse-t-il depuis déjà quelques mois pour l’introduction et la généralisation d’un nouveau format, la CAMM, pour compression attached memory module. Un nouveau format de mémoire vive que Dell utilise d’ailleurs déjà dans certains de ses portables et qu’il cherche à faire adopter par l’ensemble de l’industrie. À en croire Thomas Schnell, ingénieur dans la société américaine interrogé par PC World, la chose semble pour ainsi dire entendue. L’ingénieur en chef explique effectivement que l’organisme en charge de valider les nouveautés en matière de mémoire vive, le JEDEC, s’apprête à valider les spécifications de la CAMM 1.0. Une validation qui passe par l’approbation des très nombreux membres de l’organisme (plus de 200 entreprises du secteur) mais qui devrait intervenir avant la fin de l’année 2023, si l’on en croit Dell.

L’Américain est d’autant plus confiant que le format CAMM cumule tous les avantages… si l’on en croit les propos de Thomas Schnell bien sûr. Selon lui, la SO-DIMM est sur le point d’atteindre ses limites techniques et la sortie de DDR5-6400 serait en quelque sorte le chant du signe de ce format. Au contraire, la CAMM permettrait d’aller beaucoup plus loin grâce à un nouveau format capable d’accroître notablement la densité mémoire des kits produits. De la même manière, la CAMM permettrait d’aller plus haut dans les fréquences de fonctionnement et, à ceux qui craignent l’émergence d’un nouveau format propriétaire, Thomas Schnell explique que : « Dell est une énorme entreprise, nous ne gardons pas les lumières allumées parce que nous recevons des redevances pour un brevet […]. Nous voulons essentiellement récupérer le coût de son invention et de sa mise en œuvre » avant d’ajouter « Nous faisons partie de l’industrie des PC, et l’industrie des PC est construite à partir d’un écosystème de partenaires [et] de fournisseurs qui alimentent tout […]. Oui, Dell fait ses propres innovations dans ses systèmes, mais nous intégrons aussi de nombreuses innovations de la part de nombreuses personnes ».