Vous n'êtes pas connecté...
Connexion au site
Thème : 
Langue : français

Quand le dissipateur du watercooling est plus gros que le boîtier du PC

Vignette
Écrit par Guillaume
Date de publication : {{ dayjs(1669827606*1000).local().format("L").toString()}}

L’échauffement des composants informations ne connaît pas de limites ? Il en va de même pour les solutions de dissipation !

Pour ainsi dire inconnue en France, la marque japonaise Bykski a trouvé un moyen de faire parler d’elle. C’est bien simple, depuis quelques jours on ne compte plus les références à ce produit conçu et fabriqué par la société japonaise spécialiste des solutions de refroidissement. Baptisée Bykski External Water-cooled Unit 1080 et notamment disponible chez le revendeur en ligne CoolingLab, la solution en question n’est finalement qu’un système de watercooling « de plus » serait-on tenté de dire. Il ne faut pourtant guère plus d’un coup d’œil pour se rendre compte de l’erreur.

Sur la photo ci-dessus, il ne faut effectivement pas inverser les rôles : le parallélépipède de « petite taille » sur la gauche, ce n’est pas le Bykski External Water-cooled Unit 1080, c’est le boîtier du PC. La solution de refroidissement est bel et bien sur la droite : c’est l’énorme boîte intégralement noire. Pour être plus précis, le produit également connu sous la référence « B-1080-CEC-X » est plus gros que de nombreux boîtiers PC micro-ATX : il mesure 488 x 419 x 138 millimètres et flirte avec les 10 kilogrammes, 9,7 kg pour être exact.

Les spécialistes du watercooling diront que de telles solutions ne sont pas nouvelles et ils auront raison, mais alors que les processeurs AMD / Intel chauffent de plus en plus à chaque nouvelle génération et que les cartes graphiques suivent le même chemin, on peut se dire que des produits comme le Bykski External Water-cooled Unit 1080 vont peut-être gagner en popularité. Pour justifier son encombrement, ce dernier intègre un très imposant radiateur en aluminium sur lequel ont été montés neuf ventilateurs de 120 millimètres chacun. Bien sûr, pompe et autres accessoires complètent une solution que l’on doit ensuite relier au PC via les inévitables tuyaux de watercooling.

Bykski précise ensuite que son « B-1080-CEC-X » est capable de rafraîchir même la plus imposante des configurations et, pour le prouver, le fabricant explique que si elle peut dissiper la chaleur émise par n’importe quel processeur, elle en réalité en mesure de dissiper jusqu’à 2 000 Watts et Bykski d’ajouter que cela correspond à un maximum de quatre cartes graphiques avec le processeur qui va bien. Nous sommes presque surpris du tarif, pas si excessif, de cette solution complète : Bykski en demande 80 000 yens, soit plus ou moins 550 euros. Reste que l’association de composants justifiant un tel dissipateur risque de vous mettre sur la paille.