Vous n'êtes pas connecté...
Connexion au site
Thème : 
Langue : français

Ronna/ronto et queta/quecto : quatre nouveaux préfixes, notamment, pour nos données

Vignette
Écrit par Guillaume
Date de publication : {{ dayjs(1669568403*1000).local().format("L").toString()}}

Parce que les yottaoctets n’étaient plus suffisants, de nouveaux préfixes ont été adoptés il y a quelques jours non loin de Paris.

À en croire certains spécialistes, dans moins de 7 ans, l’ensemble de l’humanité devrait générer pas moins d’un yottaoctet de données chaque année. Le yottaoctet est l’unité de mesure la plus grande actuellement « disponible » si l’on met de côté certaines tentatives d’aller plus loin comme l’hellaoctet et le brontooctet. Il représente un milliard de petaoctets ou un million de milliard de gigaoctets. Autrement dit, c’est un 1 avec 24 zéros derrière soit 1 000 000 000 000 000 000 000 000 octets. Oui, ça en fait des données et pourtant à l’horizon 2030, cette unité de mesure devrait être complètement dépassée.

Pour remédier à la situation, des représentant des différents pays du monde se sont retrouvés le 18 novembre dernier à l’occasion de la Conférence générale des poids et mesures (CGPM) organisée à proximité de Paris. Rapporté par Nature, l’objectif était donc de valider la première refonte du système international des poids et mesures qui n’avait plus été mis à jour depuis 1991 avec l’introduction des préfixes yotta (1024) et zetta (1021) d’un côté, yocto (10-24) et zepto (10-21) de l’autre. Ces représentants se sont mis d’accord sur quatre nouvelles dénominations afin de prendre en compte les nouveaux besoins et il sera maintenant possible de parler de quetaoctet lorsque vous irez acheter votre prochain disque dur, d’une capacité d’un milliard de milliard de teraoctets : vous devriez pouvoir en stocker des photos de vacances !

Ont donc été retenus les préfixes ronna (1027) et queta (1030) pour l’infiniment grand ainsi que ronto (10-27) et quecto (10-30) à l’autre bout du spectre.