Vous n'êtes pas connecté...
Connexion au site
Thème : 
Langue : français

Intel Raptor Lake : un processeur Core i9-13900K de pré-production a déjà été testé

Vignette
Écrit par Guillaume
Date de publication : {{ dayjs(1658678449*1000).local().format("L").toString()}}

Dans quelques semaines, Intel devrait présenter officiellement sa nouvelle gamme de processeurs pour PC de bureau et, par la suite, pour ordinateurs portables.

13e génération de processeurs Intel, la gamme Raptor Lake va prochainement succéder à Alder Lake que le fabricant américain a présenté à l’automne dernier avant une commercialisation qui s’est étalée entre l’automne 2021 et le printemps 2022 en fonction des séries. Alder Lake aura permis à Intel de redorer son blason et s’imposant face aux Ryzen série 5000 d’AMD lesquels trustaient les récompenses depuis près de deux ans. Raptor Lake devrait logiquement capitaliser sur ces réussites alors que l’on attend évidemment la réponse – sous la forme des Ryzen série 7000 – du concurrent de toujours.

Si Intel a déjà pris rendez-vous avec tout ce que l’on monde compte de journalistes, d’observateurs, d’analystes et de passionnés, les 27 et 28 septembre prochains, des usagers chinois ont visiblement pu mettre la main sur un Core i9-13900K – le plus performant de la future gamme — au travers de ce que l’on appelle dans le milieu un engineering sample. En d’autres termes, il ne s’agit pas tout à fait d’une version finale du processeur et ces pré-versions servent justement à valider les différentes étapes du développement. En l’occurrence, on parle d’un qualification sample 3, donc un stade très avancé et sans doute très proche du produit final.

Relayé par Tom’s Hardware, le premier test de ce qualification sample 3 d’un Core i9-13900K a été réalisé par ExtremePlayer lequel a exploité une carte mère ASUS ROG Z690 Extreme avec de la DDR5 6 400 MT/s et une carte graphique GeForce RTX 3060 Ti pour faire tourner la puce. L’alimentation retenue était un bloc de 1 500 W et un Thermalright AIO Frozen Magic 360 avait en charge le refroidissement d’un processeur dont la fréquence de boost pouvait atteindre les 5,7 GHz sachant qu’il est question de 24 cœurs et 32 threads ainsi que de limites de puissance de 125W et 250W.

Dans un premier temps, de nombreux applicatifs ont été utilisés pour évaluer le Core i9-13900K par rapport au Core i9-12900KF de génération Alder Lake : CPU-Z, GeekBench, AIDA64, CineBench R20 / R23, Blender, WinRAR et 3DMark. Ensuite, ce sont des jeux qui ont été mis à contribution : Horizon Zero DawnRed Dead Redemption 2Far Cry 6Forza Horizon 5Monster Hunter: RisePUBGFFIX Endwalker et CSGO.

Sur les tests applicatifs, il est intéressant de noter que le Core i9-13900K offrait de nets gains face à des outils multi-threaded puisqu’on parle de 35% de mieux en moyenne avec une pointe à 46,34% sur CPU-Z. En revanche, le bilan est mois reluisant sur les tests single-threaded où les gains se limitent en moyenne à 10%. Côté jeu vidéo, le Core i9-13900K signe aussi de meilleures performances que le Core i9-12900KF, mais les gains sont encore plus limités : il est cette fois à peine question de 5% de mieux et c’est surtout sur la stabilité de la fluidité de l’animation que les progrès sont les plus sensibles.

Terminons en évoquant un point qui risque de faire grincer quelques dents. En effet, pour aboutir à ce faible niveau d’amélioration des performances en jeu vidéo, le Core i9-13900K est contraint de nettement augmenter sa consommation électrique. On parle alors d’une pointe de consommation dépassant les 160W quand le Core i9-12900KF n’atteignait pas 140W. Gardons toutefois à l’esprit qu’il n’était pas question d’un processeur final et que du côté du BIOS de la carte mère de nombreuses optimisations sont encore possibles.