publicite

Actualité

publicite
La Commission européenne souhaite imposer un chargeur USB-C universel
Écrit par Guillaume 01-10-2021

Un projet de directive européenne veut mettre un terme aux innombrables références sur le marché en imposant un chargeur unique, en USB-C.

Simplifier la vie des consommateurs tout en faisant un (petit ?) geste pour la planète, telle semble être la volonté de la Commission européenne qui travaille sur un projet de directive afin de revoir la monstrueuse cacophonie qui règne encore dans le monde des chargeurs de smartphones, mais aussi de tablettes et de casques audio notamment. La chose semble devoir aller dans le bon sens pour le consommateur qui doit effectivement jongler entre plusieurs chargeurs en fonction de l’appareil concerné. L’aspect écologique n’est pas complètement anodin non plus : pourquoi disposer de multiples chargeurs alors que un ou deux pourraient suffire à « faire le plein » sur de nombreux appareils ? On éviterait un gigantesque gâchis et la question de la revente serait simplifiée.

Annoncé en fin de semaine dernière, le projet de directive européenne fait suite à de nombreuses incitations de la part de l’Union européenne. Depuis 2009, la Commission a ainsi « facilité un accord volontaire de l’industrie » selon l’expression consacrée afin de réduire le nombre de chargeurs de téléphones mobiles disponibles sur le Vieux continent. Avec un certain succès d’ailleurs puisque de 30 modèles de chargeurs en 2009, on est aujourd’hui passé à 3. Reste que cette nouvelle annonce visant à uniformiser encore un peu plus les choses et s’orienter vers un chargeur USB-C universel ne fait pas que des heureux, chez Apple notamment.

Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission, indique en parallèle de la publication du projet : « Nous avons donné au secteur tout le temps nécessaire pour qu’il propose ses propres solutions, mais le temps est désormais venu de prendre des mesures législatives en faveur d’un chargeur universel ». Pas sûr donc qu’Apple l’entende de cette oreille, la firme de Cupertino ayant depuis des années freiné des quatre fers à la moindre tentative d’harmonisation avec ses concurrents : son iPhone repose sur un chargeur spécifique et il entend bien le conserver. En 2019, dans un avis envoyé à la Commission, la société américaine se réfugiait derrière le « Apple défend l’innovation » expliquant que « les règlements qui poussent à la conformité par le biais d’un type de chargeur intégré dans tous les smartphones gèlent l’innovation au lieu de l’encourager. De telles propositions sont mauvaises pour l’environnement et inutilement perturbatrices pour les clients ».

À la suite de la présentation du projet par la Commission européenne, Apple a publié un communiqué allant dans le même sens, mais cette fois la société américaine semble aculée. Reste toutefois à voir quelle sera la réaction du Parlement européen et du Conseil, les deux organes doivent effectivement se pencher sur le projet et décider, ou non, de son adoption. Apple aura toutefois encore largement le temps de s’adapter puisqu’une période de deux ans dite « de transition » sera ensuite appliquée à la date d’adoption afin de permettre aux entreprises du secteur d’avoir « suffisamment de temps pour s’adapter avant l’entrée en application ».

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1