publicite

Actualité

publicite
Intel Architecture Day 2021 : les cartes graphiques Alchemist se précisent
Écrit par Guillaume 29-08-2021

Parallèlement à la présentation de sa 12e génération de processeurs, Intel met l’accent sur les GPU Alchemist.

Quelques jours avant la tenue de l’Intel Architecture Day 2021, Intel avait décidé d’annoncer le lancement d’une marque – ARC – entièrement pensée pour accompagner son retour sur le marché de la carte graphique dédiée. Attention toutefois, ARC ne se contente pas d’être une nouvelle marque de cartes graphiques, Intel ambitionne avec elle de proposer tout un écosystème rassemblant les cartes « matérielles » bien sûr, mais aussi les logiciels et les services associés. Intel semble déjà avoir bien compris que le matériel seul ne suffit plus.

À la faveur de l’Intel Architecture Day 2021 a donc décidé d’enfoncer le clou en revenant sur l’annonce principale de sa présentation de la marque ARC, les GPU Alchemist. Il s’agira de la première gamme de GPU officiellement développée par Intel depuis l’échec des Larrabee en 2007-2009. Bien sûr, tout le mal que l’on souhaite à Intel est de ne pas connaître la même déconvenue, mais il faut reconnaître que les choses semblent bien mieux engagées avec, déjà, des ambitions futures avec des GPU prévus pour succéder à Alchemist sur les prochaines années : Battlemage, Celestial et Druid ont ainsi déjà été annoncés par Intel.

Mais restons-en à aujourd’hui et, donc au GPU Alchemist. Celui-ci sera conçu autour de ce qu’Intel appelle des Xe-core, des blocs que l’Américain compose de 16 moteurs vectoriels et 16 moteurs matriciels avec respectivement des registres 256-bit et 1024-bit. Ce bloc de base que constitue le Xe-core a ensuite pour vocation à être regroupé par quatre afin de constituer un render slice lequel contient d’autres unités de traitement et de rendu comme ces quatre cellules dédiées au ray tracing, sur lequel Intel ne pouvait faire l’impasse, bien sûr. Celui qui semble devoir être le plus puissant des GPU Alchemist devrait être doté de 8 de ces render slices afin d’aboutir aux 512 unités d’exécutions avancées à de multiples reprises : chaque render slice en possède effectivement 64.

Intel est aussi ravi de pouvoir signaler que ses GPU Alchemist seront produits par TSMC selon le processus N6 du Taïwanais. Ravi car cela lui permet de montrer qu’il est un cran devant AMD, lequel doit se contenter du N7 de TSMC sur ses Radeon RX série 6000… enfin jusqu’à la génération RDNA 3 ! Plus intéressant, Intel a profité de sa conférence pour évoquer certains éléments davantage « logiciels » et, en particulier, le Xe SS, une technique de super échantillonnage qui semble beaucoup se rapprocher du DLSS de NVIDIA. Dans un cas comme dans l’autre, on exploite l’intelligence artificielle afin d’améliorer le rendu d’une image sans trop amoindrir les performances : dans l’absolu, on peut même obtenir une image en 4K plus belle que l’originale pour un fragment des ressources graphiques. Intel ayant dans l’idée de garder sa technologie ouverte – contrairement à NVIDIA – c’est une excellente nouvelle pour tous les développeurs / les joueurs.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1