publicite

Actualité

publicite
Windows 11 : et cette carte graphique DirectX 12 alors ?
Écrit par Guillaume 30-06-2021

Décidément, les choses semblent bien compliquées pour Microsoft et Windows 11 alors que les polémiques sont nombreuses autour des exigences matérielles du futur système d’exploitation.

Depuis le 24 juin dernier et l’officialisation de Windows 11 par Microsoft, les polémiques vont bon train. Compte tenu de la popularité de son système d’exploitation vedette, l’éditeur américain est coutumier de ces branle-bas de combat qui ne sont évidemment pas pour l’effrayer. On peut toutefois estimer qu’il a cette fois manqué de finesse dans sa communication avec des recommandations matérielles qui excluent parfois même des machines très onéreuses encore en vente sur la boutique en ligne de Microsoft comme le Surface Studio 2 toujours commercialisée… pour la bagatelle de 4 149 euros !

Au-delà de la polémique liée au processeur embarqué sur votre PC et l’activation – ou non – du TPM 2.0, il existe un autre sujet de préoccupation pour bien des utilisateurs, la question de la carte graphique. Dans ses recommandations matérielles, Microsoft a ainsi précisé qu’il était nécessaire de disposer d’une carte graphique « Compatible avec DirectX 12 ou version ultérieure avec pilote WDDM 2.0 ». Premier problème pour de nombreux utilisateurs : qu’est-ce que ce pilote WDDM 2.0 ? En réalité, la chose n’est guère complexe, mais Microsoft aurait peut-être pu se montrer plus pédagogue… espérons qu’il le sera davantage d’ici la sortie effective de Windows 11. Le WDDM – pour Windows Display Driver Model – est un nouveau modèle de pilote graphique : il est apparu avec Windows Vista et a ensuite évolué pour atteindre, en 2014, cette version 2.0 dont parle Microsoft.

En réalité, la plupart des cartes graphiques actuelles disposent de tels pilotes et même les solutions graphiques intégrées aux CPU d’Intel – les fameux iGPU – sont bien souvent couvertes. Pour s’en assurer, le plus simple est encore d’utiliser la fonction « exécuter » de Windows via le raccourcis Windows + R. Là, on tape « dxdiag » pour lancer l’outil de diagnostic de DirectX. Sur la fenêtre, on prend l’onglet « affichage » pour découvrir la mention WDDM et la version mise en parallèle. Sachez à ce titre que si vous n’avez pas au moins la fameuse version 2.0, il est peut-être simplement nécessaire de vérifier que votre pilote graphique est bien à jour.

De base, la recommandation graphique principale de Microsoft pour Windows 11 est effectivement que la carte graphique soit compatible DirectX 12 et vous serez peut-être surpris d’apprendre que nombre de cartes vendues depuis un petit moment le sont. Nous avons déjà évoqué le cas des iGPU d’Intel qui reconnaissent DirectX 12 depuis la génération Haswell lancée en 2013 tout de même. Chez NVIDIA, les architectures de cartes depuis Fermi (2009) sont opérationnelles et chez AMD, DirectX 12 est adopté depuis 2012 et la sortie des Radeon HD série 7000 ou des APU à partir des A4. Il ne faut cependant pas négliger le problème et à la manière de ce qu’il semble faire avec les processeurs, Microsoft donne l’impression de « pousser à la consommation » en recommandant des cartes graphiques plus modernes que de nécessaire : Windows 10 tourne effectivement bien sur des GPU plus anciens et pas le moins du monde certifiés DirectX 12. L’avenir nous dira rapidement si l’éditeur change son fusil d’épaule face à la grogne ou attend patiemment que le parc informatique évolue dans son sens.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1