publicite

Actualité

publicite
99 smartphones font paniquer Google Maps
Écrit par Guillaume 09-02-2020

L’artiste berlinois Simon Weckert illustre avec brio les faiblesses du système de gestion du trafic lié à Google Maps.

Berlin, janvier 2020. Un homme d’âge moyen tire un petit chariot dans lequel sont entassés, pêle-mêle, pas moins de 99 smartphones de marques diverses et variées. La scène se déroule en plein jour et l’homme marche au beau milieu de la chaussée – sa précieuse cargaison derrière lui – sans que cela ne provoque le moindre problème. Et pour cause : la rue est absolument déserte. Pas une voiture pour perturber notre « promeneur », pas un camion pour le mettre en danger… et cette désertion massive n’est pas liée au coronavirus à une quelconque interdiction de circuler dans les rues de la capitale allemande.

Non, « l’événement » est ce que certains pourraient appeler une « performance », baptisée Google Maps Hacks. L’artiste Simon Weckert s’est effectivement mis en tête d’illustrer de manière marquant notre dépendance à la technologie, mais aussi et surtout, comment ladite technologie – en l’occurrence le tout-connecté des smartphones – a considérablement modifié nos habitudes, notre mode de vie et notre rapport à la réalité. En effet, car comme le montre la vidéo, la rue berlinoise est considérée – au moment de la performance – complètement bloquée par le trafic automobile si l’on en croit Google Maps : il a suffit, pour berner l’outil de navigation, d’allumer les 99 smartphones emportés dans le petit chariot, d’activer la géolocalisation et Google Maps… puis de laisser la magie de Google faire le reste. Considérant les 99 smartphones comme autant de véhicules potentiels, Google Maps en a déduit que la rue est « blindée ». Ce faisant, Google Maps la marque « au fer » rouge et les automobilistes évitent soigneusement cette rue.

Il est intéressant de voir comme il est finalement très simple de se jouer des algorithmes de Google et le phénomène n’est d’ailleurs pas nouveau. Tous les algorithmes peuvent ainsi être l’objet de « manipulations » : ainsi, des habitants annoncent régulièrement des accidents près de chez eux de sorte que Waze suggère à ses usagers d’éviter le secteur. La démonstration de Simon Weckert n’est qu’un exemple de plus 1/ de notre dépendance à ces outils numériques et 2/ que les algorithmes sont loin de constituer la solution à tous nos problèmes. À méditer…

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1