publicite

Actualité

publicite
Intel Tiger Lake : premiers benchs, premières promesses
Écrit par Guillaume 27-12-2019

Le processus de gravure 10 nm ++ comme planche de salut pour Intel ?

Il est encore trop tôt pour l’affirmer, mais alors qu’Intel se débat depuis des années avec ses difficulté à atteindre le fameux cap du 10 nm dans le processus de gravure de ses microprocesseurs, il semblerait que le fondeur ait enfin trouvé une solution capable de le remettre en selle. En effet, les premières informations dont nous disposons ne sont 1/ que très parcellaires et 2/ basées sur un prototype de processeur dit Tiger Lake. Logiquement, il faut garder une certaine prudence en analysant les premiers résultats ainsi diffusées… des résultats qui donnent toutefois confiance.

En cours d’année, Intel présentait une transition courte sur le 10 nm.

Bien connu des amateurs, le site du logiciel Geekbench permet de comparer les résultats de quantités de plateformes et on y retrouve depuis peu ceux d’un processeur de la gamme Tiger Lake, la prochaine génération de processeurs Intel. Relayés par Apisak via Twitter, les résultats en question sont particulièrement intéressants dans la mesure où ils concernent un prototype Tiger Lake-U, la déclinaison basse consommation avec son TDP compris entre 15 et 25 watts. Alors que le processeur quatre cœurs n’est cadencé qu’à 1,2 GHz, il vient tenir tête à un Ice Lake-U cadencé à 1,5 GHz (le Core i7-1065G7) : quand le premier atteint 1189 points en test simple cœur, le second monte à 1233. Le test multi cœur est à l’avenant : 4274 contre 4757 points.

Plus intéressant encore, quelques jours après la publication de ces benchs, nous avons appris qu’un autre Tiger Lake – un modèle classique cette fois – est capable de tourner à 4 GHz sur l’ensemble de ses cœurs et jusqu’à 4,3 GHz quand un seul est activé. À titre de comparaison, le Core i7-1065G7 (un modèle de génération Ice Lake donc) se contente de 3,5 GHz sur l’ensemble de ses cœurs et de 3,9 GHz quand un seul est activé. Nous l’avons dit, il est encore trop tôt pour s’enthousiasmer, mais la gravure en 10 nm++ semble devoir tenir ses promesses : peut-être permettra-t-elle à Intel de revenir à hauteur de son rival AMD qui fait la course en tête avec ses Ryzen de génération Zen et maintenant Zen 2.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1