Vous n'êtes pas connecté...
Connexion au site
Thème : 
Langue : français

Western Digital distribue ses premiers disques durs SMR 20 To

Vignette
Écrit par Guillaume
Date de publication : {{ dayjs(1577120459*1000).local().format("L").toString()}}

Leader mondial du disque dur, Western Digital entend profiter au maximum de la demande des centres de données.

Depuis 2014, le marché du disque dur est en perte de vitesse. D’abord touché par le ralentissement plus général du marché du PC, l’unité de stockage doit aussi subir les assauts d’autres périphériques comme les SSD. Comme nous vous en parlions en mai dernier, les prévisions sont de plus en plus pessimistes pour les trois principaux fabricants que sont, dans l’ordre, Western Digital, Seagate et Toshiba. Sans surprise, ils ont tout trois investi le marché prometteur des SSD, mais n’en oublient toutefois pas le disque dur traditionnel et focalisent leurs efforts sur le seul segment encore porteur : le stockage pour les centres de données.

Les derniers produits annoncés par Western Digital s’inscrivent parfaitement dans cet objectif. Les centres de données – ou data center en anglais – feront effectivement bon usage des Ultrastar DC HC650 et Ultrastar DC HD550 dont les capacités atteignent des sommets : 20 To pour le premier et tout de même 18 To pour le second… tout en restant dans le classique format 3,5 pouces, de quoi optimiser l’espace, le dégagement de chaleur et la consommation des centres de données. Une différence notable entre ces deux monstres, si le second fait appel à la classique technique CMR (pour Conventional Magnetic Recording), le DC H650 20 To exploite le SMR (pour Shingled Magnetic Recording).Le principe est relativement simple et repose sur le fait que, dans un disque dur, les têtes d’écriture sont plus larges que les têtes de lecture. Comme vous pouvez le voir sur le schéma ci-dessus, dans le cas d’un disque SMR, on fait se chevaucher partiellement les pistes de sorte que chaque piste empiète en partie sur la suivante. Le chevauchement est calculé pour que la tête de lecture poursuive son travail comme si de rien n’était. En revanche, l’écriture sur une piste implique de réécrire en partie la piste adjacente. On gagne alors nettement en densité, mais si les temps de lecture restent identiques, les temps d’écriture sont un peu plus faibles. Ce qui ne pose guère de problème dans des centres de données où l’activité majoritaire, reste la lecture des informations stockées et leur diffusion.

Western Digital précise que l’Ultrastar DC HC650 20 To dispose de 9 plateaux opérant à 7200 tours par minute dans un compartiment empli d’hélium. Lui et son petit frère – le DC HD550 18 To – sont d’ores et déjà disponibles en version SATA 6 Gbps et SAS 6 Gbps. Les clients privilégiés du constructeur ont déjà reçu des exemplaires, mais la diffusion à grande échelle ne devrait intervenir qu’au cours du premier semestre 2020.