publicite

Actualité

publicite
Alphabet (Google) chute en bourse malgré d’impressionnants bénéfices
Écrit par Guillaume 04-11-2019

Sanctionné par les investisseurs boursiers, Alphabet présente effectivement un bénéfice en baisse de presque 23% sur un an… Il en reste malgré tout.

Comme chaque fin de mois d’octobre, il est temps pour toutes les sociétés cotées de publier leurs résultats financiers trimestriels. Un exercice auquel sont bien sûr rompus les responsables d’Alphabet – la maison-mère de Google – mais qui réserve cette année quelques surprises. En effet, après un cru 2018 « record », Alphabet présente des comptes hétérogènes (PDF). Il y a tout d’abord le chiffre d’affaires qui progresse encore un peu plus pour atteindre donc un nouveau record et une croissance de 20% sur un an à 40,5 milliards de dollars. En revanche, là où les choses se compliquent pour les dirigeants, c’est du côté des bénéfices. Ces derniers baissent notablement avec « seulement » 7 milliards de dollars réalisés alors que la même période l’an passé, la société réalisait 23% de mieux.

Sans surprise, la bourse a vivement sanctionné ces résultats et sur la place de Wall Street, l’action Alphabet a chuté de presque 4% avant de se reprendre assez rapidement, mais en restant malgré tout dans le rouge (-2% environ). Une mauvaise nouvelle pour Alphabet qui avait pourtant prévenu les investisseurs en évoquant de nouvelles orientations. En effet, les bénéfices en nette baisse ne signifient pas dans le cas présent une baisse de la rentabilité de la société, mais plutôt un choix d’orientation technologique : ses dirigeants ont la volonté de rediriger une large partie de la puissance financière d’Alphabet sur le cloud, qui constitue LE service ayant le vent en poupe ces dernières années.

Pour Alphabet, l’idée est bien sûr de ne plus être entièrement tributaire des résultats publicitaires de Google. Le cloud est assurément un moyen d’engranger d’importants revenus comme en témoignent les résultats financiers des deux plus grandes entreprises du secteur : Amazon via son AWS (pour Amazon Web Services) et Microsoft avec Azure. Alphabet voudrait bien prendre le train en marche et, dans des propos relayés par Les Échos, Ruth Porat – directrice financière du groupe – explique : « Nous continuons d’investir de manière réfléchie dans le recrutement de talents et l’infrastructure pour soutenir notre croissance, en particulier dans les domaines plus récents pour nous, comme le cloud et le machine learning ». Ne vous faites donc pas de souci pour la santé financière d’Alphabet / Google.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1