publicite

Actualité

publicite
5 milliards de DVD chez Netflix et des critiques environnementales
Écrit par Guillaume 01-09-2019

Plateforme emblématique de vidéo à la demande, Netflix distribue aussi des DVD et vient d’ailleurs de franchir un cap important.

Si tout le monde aujourd’hui connaît Netflix pour sa plateforme de vidéo à la demande, ses séries 4K et ses dizaines de millions d’abonnés à travers le monde, il ne faut pas se limiter à cette seule activité. Lancée en 1997 en Californie, la société ne pouvait à l’époque pas compter sur les infrastructures réseau américaines pour diffuser de la vidéo. Elle était alors spécialisée dans le DVD et fournissait un service de location en ligne. Les clients de Netflix commandaient leurs films et recevaient après paiement un DVD directement dans leur boîte aux lettres sous la forme de la petite enveloppe rouge qui a fait la renommée de Netflix.

400303 05: Packages of DVDs await shipment at the Netflix.com headquarters January 29, 2002 in San Jose, CA. The online DVD rental site has 500,000 subscribers who can rent, receive and return unlimited discs per month by mail. (Photo By Justin Sullivan/Getty Images)

Nous parlons de cette activité comme s’il s’agissait du passé, mais il y a quelques jours, Netflix nous a rappelé que cette location de DVD reste encore d’actualité. En effet, au travers d’un tweet festif, Netflix a précisé que la barre des 5 000 000 000 de DVD avait été atteinte… Pour ceux qui ont du mal avec les zéros, oui, ça fait 5 milliards de DVD expédiés depuis que le service existe. Alors que l’on dénombre plus de 150 millions d’abonnés Netflix dans le monde, le service de location de DVD – DVD.com – ne rassemble lui que 2,4 millions d’abonnés, mais génère encore un bénéfice de presque 50 millions de dollars sur les trois derniers mois. Preuve que la plateforme a encore une raison d’être : il est d’ailleurs amusant de noter que le 5 milliardième DVD envoyé par Netflix est un titre – Rocketman – qui ne figure pas sur le service de VOD.

Enfin, moins réjouissant pour Netflix, la plateforme est de plus en plus régulièrement montrée du doigt par les associations environnementales pour la pollution que son activité génère. Il n’est cette fois plus que question de la location de DVD, mais bien du service de VOD. L’organisation The Shift Project a récemment publié un rapport –relayé par The Washington Post – faisant état du coût dramatique des différentes plateformes en général et – position de leader oblige – de Netflix en particulier. En 2013, l’économie numérique ne représentait que 2,5% des émissions de gaz à effet de serre. En 2020, ce chiffre grimperait à 4%, une empreinte supérieure à celle du transport aérien.

Plus impressionnant encore, regarder simplement dix minutes de vidéo haute définition sur son smartphone aurait un impact équivalent à utiliser un four électrique de 2000 W durant cinq minutes. Des exemples qui ne prennent évidemment pas en compte le coût des solutions de remplacement, de l’usage de la télévision ou de deux heures au cinéma. Reste que les plateformes de streaming ont un impact bien réel sur notre environnement et alors que l’usage des plateformes de type Netflix devrait encore largement progresser, des solutions doivent être trouvées pour limiter leur empreinte écologique.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1