publicite

Actualité

publicite
41% des utilisateurs d’assistants domestiques en ont une confiance toute limitée
Écrit par Guillaume 05-05-2019

Alexa, Cortana, Home ou Siri… Les assistants domestiques ont le vent en poupe, mais une étude pointe du doigt une méfiance des utilisateurs.

Depuis quelques mois, la bataille des assistants domestiques – vocaux ou non – fait rage entre les principaux acteurs que peuvent être Amazon, Apple, Google ou Microsoft. Ces intelligences artificielles que l’on retrouve dans nos systèmes d’exploitation, sur nos téléphones ou au travers de  petites box connectées conquiert chaque jour de nouveaux adeptes, mais alors que leur microphone sont chargés de recueillir nos questions, ils pourraient aussi nous épier. À en croire une étude menée par Microsoft, c’est en tout cas l’une des principales craintes des utilisateurs de ces assistants.

Conduite par Christi Olson et Kelli Kemery, l’étude en question a été réalisée avec le soutien de Bing Ads Marketing. Elle ne porte pas sur tous les pays du monde, mais retient cinq des principaux marchés à savoir l’Australie, le Canada, les États-Unis, l’Inde et le Royaume-Uni. Il en ressort que pour de nombreux utilisateurs, l’assistant domestique est un achat satisfaisant : ils sont 81% à se déclarer « plutôt satisfaits » ou « très satisfaits » de leur acquisition. À l’heure actuelle, l’assistant leur sert essentiellement pour effectuer de « petites recherches rapides » (68% des cas) ou « obtenir une direction » (65% des cas). En revanche, « réaliser un achat » (25% des cas) ou plus encore « utiliser des services financiers » (11% des cas) ne sont pas encore entrés dans les mœurs.

Pour ce dernier point, il se pourrait que la confiance toute relative des utilisateurs envers leur assistant domestique puisse être la cause. En effet, l’étude relève un élément très intéressant à savoir que malgré leur acquisition d’un tel assistant, 41% des détenteurs de ces produits « s’en méfient ». Ces utilisateurs auraient des doutes quant à la préservation de leur vie privée, un doute qui n’est d’ailleurs pas sans rapport avec l’actualité alors qu’Amazon a été cité dans un article de Bloomberg : les journalistes ont expliqué que la société fait écouter les utilisateurs d’Alexa par ses salariés. Officiellement, c’est pour « la bonne cause » puisque cette écoute permettrait d’améliorer le traitement des demandes des utilisateurs… mais la question de la privée va se poser avec de plus en plus d’insistance à mesure que ces produits se généralisent.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1