publicite

Actualité

L’IA DeepMind passe le test StarCraft avec un certain succès
Écrit par Guillaume 30-01-2019

Certes avantagée, l’intelligence artificielle DeepMind a réalisé plusieurs parties de StarCraft II contre des joueurs humains. Elle les a presque toutes remportées.

Depuis plus ou moins 80 ans, les ordinateurs sont utilisés pour réaliser des calculs que même les cerveaux humains les plus brillants ne peuvent réaliser aussi rapidement. En revanche, l’analyse et l’utilisation de réponses appropriées à une situation donnée ont longtemps posé d’importantes difficultés aux intelligences artificielles. Au cours des années 90, Deep Blue avait été le premier à montrer d’intéressants progrès via des parties d’échecs, un jeu considéré comme particulièrement complexe pour les intelligences artificielles. En février 1996, la machine conçue par IBM perdait contre le champion du monde Gary Kasparov, mais prenait sa revanche en mai 1997.

Dès lors, les champions d’échecs ont régulièrement perdu contre les programmes d’intelligence artificielle et les ingénieurs ont cherché un autre défi à relever : le go. Compte du nombre considérable de combinaisons possibles à chaque pose de pierre, on estime que le go nécessite de faire « réfléchir » la machine plutôt que d’employer la force brute. En 1995, AlphaGo a fait des premiers pas remarqués avant de battre, en mars 2016, Lee Sedol, l’un des meilleurs joueurs du monde, sur une partie en 19×19 sans handicap. L’année suivante, c’est le numéro un mondial, Ke Jie, qui subit la loi du programme informatique cette fois conçu par DeepMind, une société propriété de Google.

Nous apprenons maintenant que des jeux vidéo tels que StarCraft II ne constituent plus non plus un problème pour les intelligences artificielles. DeepMind a imaginé une nouvelle version de son programme baptisé cette fois AlphaStar. Après des jours d’entraînement intensifs (plusieurs centaines d’années « d’équivalent humain »), des matchs ont été organisés entre l’homme et la machine. L’IA a remporté les dix premières parties contre TLO et MaNa, deux très bons joueurs professionnels. Si ses temps de réaction étaient similaires à celui des humains, AlphaStar semble capable de gérer plus précisément ses unités. Notons toutefois que la onzième partie a été remportée par MaNa. L’IA avait alors été mise à égalité avec le joueur : elle ne voyait plus qu’une portion de la carte – comme un humain – et non l’ensemble de l’aire de jeu. Reste que les progrès enregistrés ces dernières années sont ahurissants.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1