publicite

Actualité

Bientôt des applications ARM64 natives sur Windows 10
Écrit par Guillaume 19-11-2018

Le fonctionnement de Windows 10 sur des plateformes équipées de puce ARM reposait jusqu’à présent sur une émulation. Quoique viable, la solution grevait logiquement les performances observées sur les machines concernées. Microsoft a récemment décidé de faire évoluer les choses : les développeurs vont effectivement pouvoir créer des applications Windows directement prévues pour ARM 64-bits.

Depuis que le monde est monde – enfin presque – le système d’exploitation Windows exploite l’architecture x86. Les développeurs ont bien sûr appris à travailler avec cette architecture et durant de très nombreuses années, ils n’ont eu à se préoccuper de rien d’autre… en tout cas pour travailler sur Windows. Peut-être avez-vous déjà entendu parler des architectures ARM ? Elles ne sont pas vraiment nouvelles puisque Acorn Computers les a introduites au début des années 80, mais leurs performances eu égard de leur faible consommation leur a donné un véritable avantage dès lors que l’on parle de produits comme les smartphones ou les tablettes.

Le développement de ces deux marchés a donné une vigueur nouvelles aux fabricants de solutions ARM et notamment à l’un des plus célèbres d’entre eux, Qualcomm à qui l’on doit les fameux processeurs Snapdragon. La domination d’Intel a laissé la place à une situation plus concurrentielle et Microsoft a été dans l’obligation de s’adapter en autorisant par exemple le fonctionnement de son système d’exploitation Windows sur les architectures ARM. Problème, il fallait jusqu’à présent passer par une émulation pour que les applications – Win32 ou UWP – puissent tourner avec, à la clé, des moindres performances.

Comme Microsoft l’explique sur le Windows Blog, ce ne sera très bientôt plus le cas. Microsoft a effectivement mis à disposition des concepteurs, tous les outils de développement – les fameux SDK – afin de créer les applications nativement en ARM64. Ils pourront très rapidement recompiler les applications existantes Win32 et UWP de sorte qu’elles tournent nativement sur les architectures ARM en 64-bits. Il est toutefois intéressant de noter que cette possibilité nouvelle intervient alors que Microsoft n’a plus à son catalogue d’ordinateur portable fonctionnant avec un processeur ARM : les Surface RT ont été abandonnées il y a déjà plusieurs années et la récente Surface Go emploie un processeur Intel, en l’occurrence un Pentium Gold 4415Y… À moins que Microsoft n’ait d’autres projets en préparation ?

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1