publicite

Actualité

Pénurie et flambée des prix sur la génération actuelle de processeurs Intel
Écrit par Guillaume 30-09-2018

Souhaitant renforcer la production de processeur de 9e génération, Intel réduit la voilure sur ses gammes effectivement disponibles aujourd’hui. La 8e génération se raréfiant chez les revendeurs, les prix montent.

Alors que les informations tarifaires se confirment concernant les Core i7-9700K et i9-9900K – on parle de 370 et 480 dollars – ce sont plutôt les processeurs de génération précédente qui font parler d’eux chez Intel ces derniers jours. Il faut dire que la société américaine aurait toutes les peines du monde à proposer ces Core i5-8400, i5-8600K ou i7-8700K en quantités suffisantes. Le fondeur souhaite frapper les esprits à la sortie de sa 9e génération de processeurs. Il se doit donc de proposer ses puces en grandes quantités et à prix « raisonnables », l’objectif étant bien sûr de répondre aux offres de son concurrents, AMD. Or, pour y parvenir, Intel se doit d’allouer un maximum de chaînes de production à cette nouvelle génération au détriment de la précédente.

Sans surprise, la 8e génération de processeurs dont les puces sont gravés en 14 nm doit céder du terrain aux prochaines références du fondeur. Moins de puces sortent des usines d’Intel et moins de puces arrivent chez les revendeurs. Officiellement, les tarifs des Core i5-8400, i5-8600K ou i7-8700K n’ont pas augmenté, mais cette raréfactions des puces entraîne une hausse sensible pour le consommateur. Guru3D a étudié précisément cette hausse qui touche pour ainsi tous les processeurs gravés en 14 nm. Le plus gravement touché est le Core i3-8100 (+61% en l’espace de trois semaines), mais cette hausse des tarifs se remarquent aussi nettement sur les processeurs les plus populaires chez les joueurs : +33% et +32% pour les Core i7-8700 / Core i5-8600 quand il est question de +20% pour les variantes ‘K’.

À en croire certains observateurs, la situation pourrait s’aggraver dans les prochaines semaines au point qu’Intel a été contraint de prendre des mesures. Digitimes précise que le fondeur a trouvé un terrain d’entente avec la société TSMC afin que celle-ci aide Intel dans sa production de puces 14 nm. Pour certains composants (type chipsets), Intel aurait aussi décidé de revenir au processus de gravure 22 nm. Enfin, Tom’s Hardware précise qu’Intel aurait tout simplement ouvert une nouvelle usine au Vietnam. Celle-ci viendrait donc logiquement soutenir la production 14 nm, mais il ne faudrait pas s’attendre à une amélioration de la situation avant – au mieux – le début de l’année prochaine. Une aubaine pour AMD dont les produits sont eux disponibles en grandes quantités et à des prix « normaux » ?

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1