publicite

Actualité

Premiers test des NVIDIA GeForce RTX 2080 / 2080 Ti : le 4K / 60 ips pas toujours accessible
Écrit par Guillaume 23-09-2018

Suite à la levée de l’accord de non-divulgation signé entre NVIDIA et les organes de presse spécialisés, les premiers tests des cartes graphiques GeForce RTX 2080 et 2080 Ti ont été publiés. À la clé, des performances évidemment impressionnantes, des cartes dotées d’une excellente finition, mais quelques déceptions vis-à-vis des résultats obtenus en 4K : le 60 images par seconde n’est pas garanti en toutes circonstances.

Officialisées à l’occasion de la Gamescom 2018 de Cologne, la nouvelle génération de cartes graphiques imaginées par NVIDIA est sur le point d’être commercialisée. Aucune surprise, les tarifs sont particulièrement élevés, mais de nombreux journalistes spécialisés ont pu poser leurs mains sur quelques exemplaires de test. Attendues au tournant, les GeForce RTX 2080 et 2080 Ti ont ainsi pu montrer ce qu’elles avaient réellement dans le ventre. Plutôt que de reprendre les conclusions de nos principaux confrères francophones, nous préférons vous proposer des liens afin que vous puissiez trouver les informations qui vous intéressent.

LesNumériques teste les dernières cartes graphiques NVIDIA

Le site LesNumériques ne propose pas un, mais deux tests.

  • Test de la GeForce RTX 2080 : « La GeForce RTX 2080 contentera les joueurs désireux de jouer en WQHD à plus de 100 i/s dans la plupart des jeux récents. Parfaitement douée dans l’exercice, la carte de Nvidia mise également sur la complexité de sa puce pour s’assurer d’être fin prêt pour exécuter les jeux en rendu hybride, gage d’un meilleur réalisme sur certains effets. Le rendu hybride, bien que poussé par l’industrie selon Nvidia, reste une bien belle promesse sur laquelle il faudra encore se montrer à la fois prudent et patient puisque les premiers jeux apportant ce support ne sont pas attendus avant la mi-octobre 2018 au plus tôt. »
  • Test de la GeForce RTX 2080 Ti : « Nvidia livre ici une carte graphique parfaitement adaptée pour jouer en 4K à 60 images par seconde voire plus. Une première que l’on salue d’autant plus que la firme distance effrontément la meilleure des cartes rivales, la Radeon RX Vega 64. La firme vise également le rendu de meilleure qualité via le raytracing et n’a pas ménagé ses efforts pour y parvenir en réalisant une puce particulièrement complexe, chère à produire, ce qui n’est pas sans conséquence sur le prix de la carte. Le rendu hybride, bien que poussé par l’industrie selon Nvidia, reste une bien belle promesse sur laquelle il faudra encore se montrer à la fois prudent et patient puisque les premiers jeux apportant ce support ne sont pas attendus avant la mi-octobre 2018 au plus tôt. »

Chez Tom’s Hardware France, un seul article, mais les deux cartes ont été testées, dans leur version Founder’s Edition.

  • « … avec ses RTX FE, NVIDIA vise désormais le haut de gamme, avec un certain succès : le dissipateur est efficace, et surtout totalement original, jamais vu auparavant avec sa chambre à vapeur élargie et son design qui reste sur deux slots. Leur silence est relatif, il faudra voir ce que les autres fabricants parviendront à offrir dans ce domaine. Mais les températures sont bonnes, et les systèmes de dissipation et d’alimentation sont tellement bien conçus qu’ils ont réussi à impressionner notre testeur Igor Wallossek, très exigeant en la matière. Il faudra cependant être bien conscient que toute la chaleur de la carte sera expulsée à l’intérieur du boîtier… Pour ne rien gâcher, les Founders Edition sont vendues par NVIDIA à un prix plancher sur le marché actuel des cartes RTX, à peine 10 euros de plus que les modèles les moins chers. Les fabricants partenaires doivent aussi faire un peu grise mine… »

Pour sa part, Cowcotland se penche – au travers de deux articles très proches l’un de l’autre – sur les modèles RTX 2080 Ti Strix OC et RTX 2080 Ti Duke OC respectivement chez ASUS et MSI.

  • « Nvidia vise un type de joueur très particulier, capable de posséder un écran 4K HDR à 144 Hz, périphérique qui coûte environ 2500 euros, et qui donc peut acquérir une carte à 1300 euros. La nouvelle RTX 2080 Ti offre clairement un gain appréciable dans cette résolution. De plus, l’architecture Turing apporte de nombreuses nouveautés avec les Tensor Cores et RT Cores et semble ainsi totalement armée pour le futur du jeu vidéo. Ce très haut de gamme de Nvidia échappe à toute logique économique, on ne s’attardera pas à calculer le prix des fps gagnés, il s’agit d’un produit de luxe. L’équation sera différente sur les RTX 2080, 2070 et 2060, qui visent des acheteurs plus raisonnables. »

Enfin, notez que comme nous le disions en introduction, la GeForce RTX 2080 Ti – malgré son exceptionnelle réserve de puissance – n’est pas encore assez costaud pour assurer une vitesse d’animation moyenne de 60 images par seconde lorsque l’on associe définition d’image en 4K et niveau de détails au maximum. Comme le souligne DSO Gaming, plusieurs titres majeurs atteignent 45 à 55 images par seconde… en moyenne.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
1

Invité Invité
lundi 24 septembre 2018

C'est pas pour maintenant le 40K 60 IPS !

1