publicite

Actualité

60 millions de dollars de Bitcoin dérobés chez NiceHash
Écrit par Guillaume 14-12-2017

Monnaie virtuelle en ce sens qu’elle n’a pas d’existence physique, le Bitcoin est traité de tous les noms par certains experts du système bancaire quand d’autres ne tarissent pas de louanges. D’un côté le cours de la crypto-monnaie pulvérise ses propres records : sa valeur a progressé de près de 2000% sur un an et de l’autre plusieurs événements tendent à entacher la réputation du Bitcoin.

Lancé en 2009 par Satoshi Nakamoto – dont on ne connaît toujours pas la véritable identité – le Bitcoin est ce que l’on appelle une crypto-monnaie, en d’autres termes une devise décentralisée qui n’est régit par aucun état ni aucune banque centrale ou organisme financier international. Le concept est relativement simple – les utilisateurs valident les transactions effectuées dans cette monnaie régulant son cours et son activité – mais la pratique particulièrement complexe. Aujourd’hui, il est très difficile de dire si le Bitcoin deviendra un véritable outil monétaire ou s’effondrera comme un château de cartes.

Reste qu’après avoir connu de grands succès, le Bitcoin semble aujourd’hui éveillé une certaine méfiance du fait de sa volatilité et des problèmes de sécurité rencontrés par certains de ses promoteurs. Ainsi, il y a quelques jours, le site NiceHash, spécialisé dans la création de cette monnaie a annoncé avoir été hacké par des individus pour l’heure inconnus. À en croire le site, ce ne serait pas moins de 4700 bitcoins qui auraient été dérobés, soit près de 60 millions de dollars, sachant que le cours de la monnaie est particulièrement volatile. Problème, les bitcoins en question n’appartenaient pas directement à NiceHash, mais aux nombreux utilisateurs du site qui mettent à contribution une certaine puissance de calcul informatique pour créer la fameuse crypto-monnaie.

Dans l’absolu, ce n’est pas tant le système de fonctionnement du Bitcoin qui est mis en cause – la sécurité de la monnaie en elle-même ne pose guère de problème -, mais plutôt celle des principaux acteurs assurant la promotion de cette monnaie au travers d’outils de minage, de places de marché et autres. D’ailleurs entre ça et la volatilité de la monnaie, différentes ne semblent plus avoir confiance. Ainsi, la plateforme de jeux vidéo Steam a indiqué ne plus accepter les paiements en Bitcoin. Une fois encore, ce n’est pas un problème de sécurité du réseau Bitcoin, mais le coût particulièrement élevé des transactions dans ladite monnaie et les lenteurs dans la validation des transactions qui ont poussé la société à prendre pareille décision.

Difficile de dire quel sera le futur du Bitcoin, mais une chose est sure, il va falloir convaincre et rassurer pour devenir une alternative au système financier traditionnel comme le souhaitent ses principaux défenseurs.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1