L’INFLUENCE DU JEU DE ROLE PAPIER DANS LE JEU VIDEO (PARTIE 3)

Vignette
Écrit par Pives
Date de publication : {{ dayjs(1449856824*1000).local().format("L").toString()}}

Au-delà même des réponses que vous donnerez au cours du jeu, les choix liés à la création de votre personnage auront des répercussions cruciales sur votre expérience de jeu.

Ainsi, même si les jeux où la personnalisation physique de votre avatar est possible sont légions (de GTA à Soul Calibur en passant par COD), rares sont les jeux où l’on vous demande d’imaginer dès la création de votre personnage, avant même la première cinématique du jeu, quelle sera la manière dont vous aller jouer.

Cette pratique découle directement de la pratique du JDR. Tout ceux qui ont déjà joué, ne serait-ce qu’une fois à un JDR, sauront que la création de votre personnage et de sa fameuse fiche perso, même si ce n’est pas forcément le moment le plus drôle, est une étape des plus cruciales puisqu’elle va conditionner toute votre expérience de jeu. Une répartition hasardeuse de vos points de compétences vous empêchera d’évoluer de la manière qui vous plaira le plus, et vous gâchera une partie de l’immersion.

Quand dans Dragon Age Inquisition, vous choisissez de jouer un(e) mage plutôt qu’un(u) voleur(se) ou un(e) guerrier(e), l’attribution de vos points de compétences, de vos capacités seront orientées en fonction de la manière dont vous jouerez ce personnage, et ce dès la première cinématique. Et dans un jeu où la durée de vie est si élevée (la campagne publicitaire de Dragon Age Inquisition table sur plus d’une centaine d’heure pour le finir dans son intégralité), il est impératif que votre personnage soit le plus proche de vos attentes pour créer un lien et vous identifier au mieux à lui/elle pour tirer le maximum de plaisir de jeu.

Cette synergie se pose en digne héritière de ce que propose le JDR, en ce qu’il convient également de s’attacher à son personnage et que la manière de jouer correspond à ce que l’on a décidé avant même le début du jeu.

Mais outre des notions de gameplay, des techniques pour améliorer l’immersion du joueur, le JDR a apporté également au monde du jeu vidéo une dimension sociale, qui sera abordée dans l’avant dernière partie de ce dossier.