Vous n'êtes pas connecté...
Connexion au site
Thème : 
Langue : français

Intel XeSS : le super-échantillonnage intégré au jeu Shadow of the Tomb Raider

Vignette
Écrit par Guillaume
Date de publication : {{ dayjs(1664726407*1000).local().format("L").toString()}}

Maintes fois évoqué par Intel, le Xe Super Sampling est à présent une réalité.

En plein renouveau sur le marché de la carte graphique, Intel entend soigner aussi bien l’aspect matériel que logiciel. Pour le premier, il a déjà annoncé quatre générations de processeurs graphiques afin de faire comprendre aux investisseurs, à ses concurrents ainsi qu’aux acheteurs potentiels que son retour n’a rien d’un feu de paille : alors que la génération Arc est sur les rails, il lancera ensuite les générations Battlemage (2023-2024), Celestial (2024-2025) et Druid (2025-2026).

Côté logiciel, il entend évidemment proposer des pilotes graphiques aboutis, mais c’est surtout par les fonctionnalités qu’il entend concurrencer les deux poids lourds du secteur, AMD et NVIDIA. En effet, ce dernier s’est récemment fait fort de populariser les hautes définitions même chez les joueurs dotés de GPU moyen de gamme. Pour ce faire, il a développé la solution Deep Learning Super Sampling (DLSS) ou super-échantillonage assisté par l’intelligence artificielle. L’idée est de laisser l’intelligence artificielle affiner les images calculées par le GPU : en théorie, on profite donc d’un rendu relativement rapide puisque le GPU n’a pas à calculer en 4K par exemple, mais « seulement » en 2 560 x 1 440 alors que l’IA se charge d’assurer derrière pour que la qualité d’image ne soit pas dégradée.

Les progrès enregistrés au fil des versions ont convaincu AMD qu’il devait proposer un outil similaire – c’est chose faite avec le FidelityFX Super Resolution – et Intel n’a pas tardé à leur emboîter le pas. Chez le promoteur des cartes graphiques Arc, la solution se nomme XeSS pour Xe Super Sampling, mais elle repose sur le même principe. Au contraire de NVIDIA, l’outil est comme celui d’AMD ouvert à toutes les plateformes et il ne sera donc pas nécessaire de disposer d’une carte graphique Intel pour le tester.

C’est d’ailleurs ce qu’a fait CapFrameX alors qu’un premier jeu vient d’être mis à jour pour exploiter le XeSS. Ce jeu, c’est Shadow of the Tomb Raider et d’après ce qu’en dit CapFrameX, le XeSS est un procédé tout à fait capable. Plusieurs modes d’affichage sont disponibles, mais par rapport au jeu en natif, le mode « performance » permet de faire progresser la vitesse d’animation d’environ 60%. Il sera évidemment intéressant de voir la chose appliquée à des jeux plus récents.