publicite

Actualité

publicite
Le fondeur TSMC pourrait-il bientôt dépasser Intel ?
Écrit par Guillaume 15-09-2021

L’industrie du semi-conducteur connaît de profonds bouleversements avec la montée en puissance d’un acteur autrefois méconnu.

Lorsqu’en 2008, AMD avait décidé de séparer ses activités de conception et de production, de nombreux spécialistes avaient prédit la disparition pure et simple de la marque. Sans être l’acteur majeur du secteur, aujourd’hui GlobalFoundries est une fonderie prospère alors que les succès d’AMD dans la conception de CPU et de GPU ne sont clairement plus à prouver : c’est d’ailleurs lui qui a été retenu – et à deux reprises s’il vous plaît – par Microsoft et Sony pour leurs consoles de huitième et de neuvième génération.

Depuis la pandémie de Covid-19 et l’explosion de la demande en semi-conducteur, le principe de partager conception et production est mis à rude épreuve… au moins sur le plan théorique. On reproche effectivement aux entreprises de production de ne pas avoir les reins assez solides pour suivre les innovations des concepteurs et il faut bien reconnaître que les pénuries en tout genre touchant maintenant même l’industrie automobile plaident plutôt en faveur de ce constat. Au moins sur le plan théorique disions-nous car économiquement, la chanson est bien différente.

La première fonderie indépendant au monde – la Taiwan Semiconductor Manufacturing Company plus connue sous le sigle TSMC – n’a effectivement pas à se plaindre de la situation actuelle. En premier lieu, elle croule sous les clients et compte à son portefeuille des entreprises aussi prestigieuses qu’Apple, AMD ou NVIDIA. Même le géant Intel fait appel à lui pour certains de ses composants car malgré ses énormes capacités de production, il n’est tout bonnement pas capable de suivre la cadence. Vous me direz, TSMC n’est pas non plus capable de suivre la cadence et les pénuries de cartes graphiques AMD / NVIDIA sont là pour en témoigner.

Pourtant, TSMC réalise ses meilleures années. Preuve de la confiance de ses dirigeants, ces derniers ont même annoncé tout récemment une augmentation substantielle (+3%) des tarifs imposés à Apple, son principal client. L’un dans l’autre, les banques d’investissement estiment toutes que TSMC va continuer à croître et la barre des 100 milliards de dollars de revenus n’est plus très loin : en 2025 pour JP Morgan Chase et même dès 2024 selon Citigroup. Une performance qui s’accompagnerait d’une progression très nette de sa marge d’exploitation.

Intel reste une société plus importante que TSMC, mais ce rythme de croissance du Taïwanais amène à se poser la question du rattrapage d’Intel dont les revenus progressent nettement moins vite (tout de même +8% l’an dernier). En 2020, à 48 milliards de dollars de revenus, TSMC représentait l’équivalent de 60 % des bénéfices d’Intel (78 milliards). En 2025, à 100 milliards de revenus, TSMC pourrait représenter 80 % des résultats d’Intel selon de rapides calculs de WCCFTech.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1