publicite

Actualité

publicite
La pénurie de semi-conducteurs pousse Toyota à drastiquement baisser sa production
Écrit par Guillaume 25-08-2021

Au Japon, des lignes de production vont être suspendues et les objectifs de production vont passer de 900 000 à 500 000 véhicules en septembre.

Nous le savons tous, nous l’avons tous expérimenté de près ou de loin, au-delà de ses seuls effets sanitaires, la pandémie de Covid-19 a passablement bouleversé nos habitudes. Celles des entreprises également. Entre désorganisation des chaînes d’approvisionnement, difficultés de production et consommation très irrégulière, de nombreux secteurs peine à suivre le mouvement et l’un des plus touchés est indiscutablement celui des semi-conducteurs. Lui, doit faire face aux mêmes bouleversements que les autres, mais il n’est pas question de commandes en berne : au contraire, la demande n’a jamais été aussi forte et c’est la production qui ne peut pas suivre.

Si vous avez essayé de mettre à jour votre PC et, au hasard, de changer de carte graphique ou si vous faites partie des amateurs de PlayStation 5 / Xbox Series X|S, vous avez pu voir combien il est difficile de se procurer certains composants. Dites-vous que le problème est bien plus profond et touche même des acteurs aussi énormes que Toyota, le premier fabricant de voitures au monde. Grâce à leurs stocks et leur caractère prioritaire aux yeux des fournisseurs, les entreprises de la taille de Toyota n’ont pas été touchées les premières, mais aujourd’hui, elles ne sont plus épargnées comme l’explique Le Figaro citant le quotidien japonais Nikkei.

Toyota avait initialement prévu de produire quelque 900 000 véhicules sur l’ensemble du mois de septembre 2021. Des prévisions largement revues à la baisse ces derniers jours puisqu’il ne serait plus question que de 500 000 véhicules selon les informations de Nikkei. Une baisse de l’ordre de 40% de la production qui sera obtenue en suspendant temporairement plusieurs chaînes des usines japonaises du groupe dès le début du mois. En Amérique du Nord, en Chine et en Europe, il ne serait question que de réductions de production, mais sans plus de précision.

Alors que Toyota a publié – début août – des résultats en forte progression sur un an pour son premier trimestre 2021 / 2022, le groupe s’est refusé à relever ses prévisions annuelles estimant alors que « La situation est toujours imprévisible en raison de l’expansion du Covid-19 dans les pays émergents, la pénurie de semi-conducteurs et la flambée des prix des matières premières ». Il semble en avoir été plutôt bien avisé, même si pour le moment, il s’est refusé à confirmer les informations rapportées par Nikkei.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1