publicite

Actualité

publicite
Stellar Data Recovery Technician ou comment récupérer ses données de façon simple et efficace
Écrit par charon 19-04-2021

Un temps baptisé Stellar Phoenix ou Stellar Recovery, le logiciel est aujourd’hui connu sous le nom de Stellar Data Recovery et s’il n’est clairement pas le seul sur le créneau des données à récupérer, il dispose d’atouts lui permettant de tirer son épingle du jeu que ce soit sur un système à base de Windows 10 ou sur une machine Mac OS. Impressions sur la version dite Technician de Stellar Data Recovery.

Sur le marché depuis plus de vingt ans, Stellar Data Recovery profite depuis peu d’une toute nouvelle version – la 10.0.0 – qui nous a logiquement poussé à étudier son cas de plus près. Sur le principe, il n’y a rien de bien nouveau dans la mesure où Stellar Data Recovery est un soft dédié à la récupération de données et de partitions que les utilisateurs ont volontairement ou par erreur, détruites. Il peut donc être question d’une suppression accidentelle de données, de retrouver des fichiers effacés volontairement mais dont on a finalement besoin et, enfin, de répondre à un problème technique : une partition ou un volume qui n’est plus accessible.

De la perte de vos données

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de bien cernes quelques impondérables de la récupération de données. En premier lieu, Stellar Data Recovery peut se charger d’une telle tâche peu importe le support : vous pouvez avoir perdu des données sur votre disque dur, votre SSD ou sur un disque externe, cela ne lui pose aucun problème particulier. À vrai dire, il est même capable de retrouver des données effacées sur une clé USB ou d’accéder à un CD / DVD endommagé.

Attention cependant, tous les cas de figure ne se ressemblent pas. Ainsi, les pertes de données liées à la défaillance matérielle d’un disque dur à plateaux est un cas très particulier dans lequel Stellar Data Recovery, pas plus que les logiciels concurrents, ne pourra hélas pas grand-chose. Dans cette situation extrême, il faut se tourner vers des sociétés spécialisées qui seront en mesure de démonter le disque dur pour en récupérer les plateaux sur lesquels sont stockées les précieuses données. C’est une technique complexe et hors de prix qui ne justifie que pour des données « vitales ».

En revanche, vider malencontreusement la corbeille de votre système d’exploitation, supprimer « définitivement » un fichier / dossier ou perdre une partition suite à une mauvaise manipulation ou un plantage du système sont des cas de figure qui permettent à Stellar Data Recovery de s’exprimer.

Installation et configuration « simplissimes »

Premier bon point pour Stellar Data Recovery Technician, il est simple à déployer même lorsque l’on est un néophyte absolu. Nous aurons l’occasion de revenir sur la tarification du logiciel, mais sachez que peu importe la version retenue, la procédure est rigoureusement identique. Vous disposez donc d’un simple exécutable : vous le lancez et vous suivez les quelques étapes pour procéder à son installation sur votre PC. Bien sûr, il est vivement conseillé de l’installer sur la partition système de votre machine, mais – surtout – de ne pas l’installer sur la partition où se trouvent les données à récupérer.

Stellar Data Recovery Technician est un peu plus gros que certains logiciels du même type puisque son installation va occuper autour de 300 à 350 Mo d’espace sur votre système. Rien de catastrophique cependant compte tenu des capacités actuelles des disques. L’installation effectuée, il est possible de se rendre dans les paramètres du soft pour ajuster un peu les choses à ses envies. Notez bien que cette étape est complètement facultative et nous conseillons d’ailleurs aux néophytes de ne pas trop « bidouiller » : ce n’est clairement pas nécessaire au bon fonctionnement du logiciel.

Les options de paramétrage présentent toutefois un avantage certain dans la mesure où elles permettent notamment de « cibler » davantage la récupération. On peut ainsi opter pour certains types de fichiers plutôt que d’autres par exemple dans le cas où l’objectif est de récupérer exclusivement des photos. On peut aussi définir une taille de fichiers si on sait que l’on recherche des données de plus de 10 Mo par exemple. Intégralement en français, Stellar Data Recovery Technician se montre d’ailleurs assez clair et précis dans le descriptif de ces options.

De l’analyse proprement dite

Ces quelques réglages réalisés – ou non – il est temps de se tourner vers la fonction principale du logiciel : la récupération des données. Pour cela, il faut nécessairement passer par l’étape dite « d’analyse ». On doit d’abord préciser à Stellar Data Recovery Technician la nature des données à récupérer : les choses ne sont pas aussi précises que dans les paramètres, mais pour le néophyte, ça reste un excellent moyen de cibler les choses. Les développeurs autorisent la recherche de « documents Office » : l’idée est alors de se focaliser sur les textes Word ou les présentations PowerPoint.

Il est également possible d’opter pour une recherche ciblée sur les courriers électroniques ou sur des fichiers multimédias spécifiques : photos, audio ou vidéos. L’étape suivante est sans doute l’une des plus importantes : il s’agit de préciser l’emplacement des données perdues que l’on souhaite récupérer. Pour ce faire, plusieurs options sont disponibles depuis un dossier très précis jusqu’à l’unité dans son ensemble en passant par une partition spécifique ou quelques « raccourcis » comme le bureau de son système d’exploitation ou le dossier « documents » de Windows.

Il devient alors possible de lancer la procédure d’analyse. L’idée est ici de laisser un peu de temps à Stellar Data Recovery Technician pour prendre en compte les paramètres fixés et « fouiner » dans les différentes dossiers / lecteurs à la recherche de fichiers correspondants à ces critères. Nous parlons « d’un peu de temps », mais en réalité, les choses vont vite, très vite. C’est sans doute l’une des qualités principales de Stellar Data Recovery Technician : il est parmi les plus rapides du marché et en quelques minutes, vous devriez pouvoir découvrir le bilan de cette analyse « simple ».

Sur un disque dur de 4 To plein à environ 60%, il faut compter un peu plus de 15 minutes pour que l’analyse soit bouclée. Dans le cas d’un SSD de même capacité et rempli de la même manière, la procédure a nécessité un peu moins de 10 minutes. Attention toutefois, nous ne parlons ici que de l’analyse « simple ». Il existe effectivement méthode dite de « deep scan » qui prend beaucoup plus de temps : sur notre SSD de 4 To, il fallait un peu plus de 90 minutes pour boucler l’ensemble de cette procédure, plus complète, mais aussi plus exigeante pour le système.

Et au final, on récupère quoi ?

L’analyse terminée, on peut consulter tout ce que Stellar Data Recovery Technician a « déniché ». Il organise les choses de manière assez claire et affiche trois présentations selon que l’on souhaite se focaliser sur les types de fichiers, sur l’arborescence ou sur les fichiers supprimés. L’utilisateur peut alors « se promener » pour tenter d’identifier les données perdues. Quelques informations sont d’ailleurs immédiatement liées à chaque fichier (taille, date de modification…). Hélas, Stellar Data Recovery Technician ne propose pas comme certains concurrents une estimation de l’état du fichier.

Le soft nous propose simplement de choisir le ou les fichiers que l’on souhaite récupérer et – surtout – de définir un dossier où copier les données en question. Bien sûr, il est absolument interdit de copier ces données sur la partition / le lecteur source et le plus simple est sans doute de passer par un disque externe qui servira de transition… Attention, bien sûr, d’avoir une capacité libre suffisante, mais Stellar Data Recovery Technician vous avertira s’il y a un risque que ce ne soit pas le cas. Ceci fait, il est enfin possible de lancer la récupération proprement dite.

Malgré d’indéniables qualités, Stellar Data Recovery Technician ne fait pas de miracles. Il est en mesure de récupérer des données effacées par mégarde, mais plus celles-ci sont anciennes et plus les choses seront délicates. Ainsi, de vieilles photos effacées depuis longtemps laissent encore une « trace » sur le disque dur, mais leur « récupération » n’aboutit parfois qu’à des fichiers partiellement corrompus ou pas du tout lisibles. Il en va de même pour les exécutables qui seront rarement fonctionnels après récupération. Le soft est plus à son aise sur les documents « Office » et sur les données récentes.

Bien sûr, moins il y a eu de procédures d’écritures sur le disque concerné depuis la suppression des données et plus vous aurez de chances de les récupérer intactes. Autre possibilité si le premier niveau d’analyse n’a rien donné : le « deep scan » ou analyse approfondie. Nous l’avons dit, cette technique est bien plus longue, mais elle est aussi plus efficace parvenant à dénicher des fichiers « oubliés » par la méthode la plus simple. Attention, là encore Stellar Data Recovery Technician ne peut pas de miracle et son efficacité à recouvrer les données dépend beaucoup des conditions de suppression.

Question de prix

La tarification est évidemment un point à prendre à considération car, comme beaucoup de logiciels de ce type, Stellar Data Recovery Technician est relativement coûteux. Son éditeur propose bien une version gratuite pour tester le programme, mais elle est très limitée dans ses fonctionnalités (1 Go de données à récupérer maximum) et pour commencer à « parler sérieusement », il faut nécessairement bourse délier. Là, trois options s’offrent à nous depuis la mouture dite « professionnal » jusqu’à la « technician » (que nous avons ici testée) en passant par la « premium ». Vous pouvez le voir ci-dessous, les tarifs sont très variables.

Les choses débutent donc à 79,99 euros pour la mouture la plus basique et grimpent jusqu’à 199 euros. L’option la plus complète, la « technician », se distingue par sa capacité à récupérer les données sur des volumes RAID 0 / RAID 5 / RAID 6 endommagés. Nous préférons vous mettre en garde : une telle récupération est plus délicate que sur des volumes simples et malgré toute la bonne volonté des développeurs, les résultats sont plus incertains.

Notre avis

Inutile de se voiler la face et malgré les promesses de quelques vendeurs de sommeil, la récupération de données est une tâche particulièrement délicate. Stellar Data Recovery Technician est un soft bien organisé, doté de nombreuses fonctionnalités et bien pratique pour le néophyte. Il est à même de partir à la recherche de fichiers effacés par mégarde, mais aussi de partitions corrompues et peut même opérer sur de vieux CD / DVD. Son analyse est parmi les plus rapides, mais il ne faut toutefois pas s’attendre à des miracles et la qualité de la récupération dépendra de l’usage de la machine après la perte des données : Stellar Data Recovery Technician fera toutefois le maximum pour reconstituer les octets perdus.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1