publicite

Actualité

publicite
Quand des bidouilleurs gonflent la mémoire vive et le SSD d’un Mac Mini
Écrit par Guillaume 15-04-2021

Alors que certaines sociétés font leur possible pour « verrouiller » leurs machine, certains petits malins trouvent des solutions.

Il y a quelques semaines, nous avions évoqué le cas de ce doux dingue qui voulait doper sa carte graphique GeForce RTX 2070. Il avait pour ce faire retirer les puces mémoires initialement installées par NVIDIA et les avait remplacées par des composants de capacité double. Résultat, alors que la carte n’est, de base, prévue, « que » pour un maximum de 8 Go de GDDR6, la sienne est parfaitement passée à 16 Go : de quoi donner de l’air, même si compte tenu de la puissance du GPU une telle modification n’est que de peu d’utilité.

Reste que la prouesse a peut-être donné des idées à d’autres passionnés, plutôt versés dans les machines Apple. C’est ainsi que quelques ingénieurs de maintenance chinois se sont mis en tête de booster un peu certains des éléments de leur Mac Mini. Il faut effectivement savoir que la petite machine d’Apple est certes commercialisée dans des configurations relativement variées, mais elle est surtout parfaitement impossible à améliorer : la mémoire vive est soudée sans aucun emplacement de libre et il en va exactement de même pour le SSD. Une pratique honteuse puisque rien ne justifie une telle décision si ce n’est contraindre encore et toujours un peu plus les utilisateurs.

Cela dit, nos ingénieurs chinois se sont lancés un petit défi : ils ont donc pris un Mac Mini « premier prix », le modèle à 800 euros, et ont décidé de le « doper ». Ils ont remplacé les puces mémoire placées par Apple pour évoluer de 8 Go à 16 Go de RAM. De la même manière, ils ont remplacé le SSD de 256 Go par un modèle plus costaud de 1 To. Dans l’absolu, rien de très sorcier pour quelqu’un d’un peu habile en électronique et rien qui « sort des clous ». En effet, un Mac Mini doté de 16 Go de RAM et équipé d’un SSD de 1 To existe au catalogue d’Apple.

Sans surprise, les changements physiques opérés par les ingénieurs chinois semblent avoir parfaitement été reconnus par la machine, et ce, sans qu’il soit nécessaire de modifier quoi que ce soit au niveau du logiciel ou du firmware de la machine. Il serait d’ailleurs intéressant de voir comment se comporterait un Mac Mini si on décidait de lui adjoindre 32 Go de mémoire ou un SSD de 4 To par exemple.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1