publicite

Actualité

publicite
L’énorme contrat JEDI du Pentagone remporté par Microsoft
Écrit par Guillaume 30-10-2019

Les bonnes nouvelles s’enchaînent pour Microsoft annoncent d’importants bénéfices et la signature d’un juteux contrat.

Parfois présentée comme vieillissante, plus en phase avec les réalités du marché, la société Microsoft prouve une fois de plus qu’elle a plus d’une corde à son arc. Après avoir complètement loupé le virage du smartphone et laissé une voie royale à Apple d’abord puis à Google ensuite, Microsoft faisait figure de mastodonte incapable de se renouveler. L’Histoire nous prouve aujourd’hui le contraire et trimestres après trimestres, le géant de Redmond n’en finit plus d’accumuler les bénéfices soulignant la pertinence de son très rapide changement d’horizon : depuis l’arrivée à sa tête de Satya Nadella, Microsoft mise très largement sur le cloud… et les résultats suivent.

Ainsi, il y a quelques jours l’entreprise fondée par Bill Gates a présenté d’impressionnants résultats financiers pour son premier trimestre fiscal 2020. Sur la période qui s’est achevée le 30 septembre dernier, Microsoft a ainsi été en mesure de généré un chiffre d’affaires en hausse de 14% par rapport à la même période l’an passé pour un total de 33,1 milliards de dollars, mieux que ce qui était attendu par les analystes. Logiquement, le bénéfice du géant américain progresse lui aussi… et même plus sensiblement encore : l’augmentation est ici de l’ordre de 21% pour atteindre un résultat record de 10,7 milliards de dollars.

Des bonnes nouvelles qui devraient se poursuivre dans les trimestres à venir si l’on en croit l’officialisation du super-contrat qui va lier Microsoft au Pentagone. La société a effectivement remporté l’appel d’offres qui l’opposait à quelques autres géant du numérique. L’annonce faite tout récemment par le New York Times souligne que Microsoft aura à charge de moderniser l’ensemble des structures informatiques militaires des États-Unis sur une durée de dix ans. Si Google avait récemment jeté l’éponge, Microsoft était encore opposé à Amazon pour ce contrat. L’entreprise de Jeff Bezos faisait d’ailleurs figure de favori et pour de nombreux observateurs, Amazon paye ici les tensions qui existent entre Donald Trump, le président des États-Unis, et Jeff Bezos, le fondateur et numéro d’Amazon. Nul doute que la signature de cet énorme contrat pourrait encore doper le département cloud de Microsoft alors qu’Azure représente aujourd’hui déjà 25% du marché, contre 40% pour Amazon.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1