publicite

Actualité

publicite
Une amende record pour Facebook, mais bien peu de conséquences
Écrit par Guillaume 17-07-2019

Une amende record qui ne semble toutefois pas inquiéter les investisseurs : le cours de l’action Facebook est au plus haut depuis un an.

Facebook toujours… Quelques jours après évoqué la question des algorithmes utilisés par Facebook pour analyser les photos envoyées par les utilisateurs, nous revenons sur le cas du réseau social de Mark Zuckerberg. Le 24 avril dernier, Facebook avait surpris son monde en publiant ses résultats financiers dans lesquels il se préparait au paiement futur d’une amende particulièrement élevée liée aux informations personnelles que Facebook a sciemment laissé filer au profit de la société Cambridge Analytica. « Nous estimons le coût de ce dossier entre 3 et 5 milliards de dollars » précisait alors la société.

Le 12 juillet dernier, le Wall Street Journal nous apprenait que la Federal Trade Commission a confirmé l’amende record infligée à Facebook : ce seront donc 5 milliards de dollars que le réseau social va devoir payer dans le cadre de cette affaire. Une ponction qui ferait très mal à la très grande majorité des entreprises du monde, mais qui n’a pas ébranlé la confiance des investisseurs en Facebook. Une preuve ? Au moment de la publication du montant de cette amende, l’action Facebook – au lieu de lourdement chuter comme on aurait pu s’y attendre – a progressé de 1,8% atteignant même son plus haut depuis un an à 205 dollars.

Une réaction qui s’explique par le fait que Facebook avait anticipé cette décision. Plus important encore, celle-ci ne semble pas devoir entraver la marche en avant de Facebook. Le réseau social signe effectivement une performance trimestrielle remarquable avec un chiffre d’affaires en haut de 26% (15 milliards de dollars) alors que le bénéfice lui devrait atteindre 22 milliards de dollars sur l’ensemble de l’année 2019. Une autre menace plane toutefois sur Facebook et les géants américains du Web. Plusieurs représentants démocrates estime qu’en infligeant une amende – certes record – mais qui ne remet pas en cause la collecte des données opérée par l’entreprise, la FTC ne fait pas son travail. Le comité antitrust de la Chambre des représentants semble d’ailleurs décidé à aller plus loin en convoquant les responsables des géants du Web et Elizabeth Warren – sénatrice et candidate à l’investiture démocrate – ne cache pas son envie de démanteler certaines de ces sociétés devenues trop puissantes à ses yeux.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
0

1