publicite

Actualité

Seagate fait machine arrière sur l’hélium
Écrit par Aurelien 24-02-2016

En 2012, la firme de Cupertino déclarait que les inconvénients de l’hélium surpassaient ses avantages. Le coût de l’hélium combiné au surcout lié à la fabrication de disques durs à l’étanchéité parfaite rendaient frileux le géant américain.
Un peu moins de 4 ans plus tard, Seagate fait volte-face et a annoncé début Janvier 2016 vouloir suivre WD et concevoir son premier disque dur à l’hélium.

Disc-dur

Il ne sera cependant pas à destination des particuliers mais visera bien un marché professionnel pour faire irruption dans les centres de données.

Pourquoi l’hélium ? Car ce gaz, plus léger que l’oxygène, diminue la friction induite par la rotation des disques. L’entreprise californienne compte équiper son produit de 7 plateaux et y intégrer 14 têtes de lecteur PMR avec un MTBF de 2,5 millions d’heures (du moins, c’est ce qui est annoncé).

Les prix restent encore inconnu à ce jour et la date de lancement est prévue pour 2017.

Seagate devra combler son retard en la matière face à Western Digital qui a déjà commercialisé l’Ultrastar Archive Ha10 qui fonctionne déjà à l’hélium et a annoncé la sortie prochaine du He10.

publicite
ActuGaming YouPass

Commentaires
1

Le titre laisse supposer que Seagate abandonne l'helium ce qui n'est pas du tout le cas en fait...

1